Follow:
Lecture

J’ai lu : L’année du oui (Year of yes) de Shonda Rhimes

Year of Yes SHONDA RHIMES

Shonda Rhimes est devenue en quelques années la papesse de la télévision américaine. On lui doit notamment les séries Grey’s Anatomy, Private Practice, Scandal et How To Get Away With Murder. Les deux premières ont rencontré un succès tel que la chaîne ABC a signé les deux suivantes alors qu’elles étaient encore en cours d’écriture ! Tous les jeudi soir la chaîne se transforme en Shondaland (le nom de la société de production de Shonda Rhimes) consacrant la soirée entière aux séries de Ma Shonda. C’est le TGIT (Thank God It’s Thursday), autrement dit  Dieu merci nous sommes jeudi !

Shonda Rhimes, sa créativité et ses séries sont constamment saluées par le public et la critique. Les acteurs et les scénaristes avec qui elle travaille régulièrement arrosés d’Emmy Awards et autres récompenses propres à la profession. Celle qui se défend d’avoir diversifié la télévision-mais de l’avoir plutôt normalisée –n’a pas fini de nous surprendre et de nous divertir.

On pourrait croire à la lecture d’un tel palmarès que Shonda Rhimes est la femme la plus déterminée et la plus confiante du milieu du Show Biz…Hé bien pas du tout !

Year of Yes

How to Dance it Out, Stand in the Sun

And Be Your Own Person

Dans Year of Yes paru en novembre 2015, Shonda Rhimes nous explique comment on peut créer des personnages aussi charismatiques qu’Olivia Pope ou Annalise Keating et rester complètement mutique lors d’une interview, pétrifiée par le stress.

Tout commence en 2013, lorsque Shonda prend la décision de changer complètement sa manière d’aborder les choses et de mener sa vie. C’est le soir de Thanksgiving. Shonda et sa sœur sont préposées à la préparation du repas et la productrice essaye d’impressionner son aînée en égrainant les évènements prestigieux auxquels elle a été invitée ces derniers mois. Shonda reçoit pour toute réponse : « Mais as-tu seulement répondu oui à une seule de ces invitations ? Tu ne dis jamais oui à rien de toutes les manières ! ». C’est la douche froide. Après une phase de déni de plusieurs jours elle réalise que sa sœur a raison.  Qu’il est peut-être temps de regarder les choses en face : malgré succès de ses shows et les avantages matériels que cela lui procure, elle est loin d’être épanouie. Shonda décide alors de se lancer dans un défi personnel d’un an. Durant douze mois elle va devoir affronter ses craintes et dire oui à toutes ces choses embarrassantes qu’elle écarte régulièrement du revers de la main sous prétexte qu’elle préfère se consacrer à son boulot.

If you want crappy things to stop happening to you, then stop accepting crap and demand something more-Cristina Yang, Grey’s Anatomy

 Le livre se présente sous la forme d’un journal dans lequel elle se confie sans fards sur les freins qui l’empêchent d’être totalement accomplie. Elle parle largement de son enfance, de la petite fille passionnée de lecture qu’elle était et qui s’enfermait des heures durant dans le cellier de l’appartement familial  pour dévorer des livres sans être dérangée. Malgré tout l’amour et la bienveillance de sa famille,  l’adolescence est une période difficile pour Shonda. Marginalisée par ses camarades de classe elle s’enferme dans l’écriture pour créer un monde à son image, où tous ceux qui sont différents auraient leur place. Shonda nous explique ainsi comment elle a mis un peu d’elle et de ses aspirations dans chacun de ses personnages principaux et pourquoi il est important pour elle que toutes les communautés soient représentées. On découvre que derrière les actions et les choix souvent controversés d’une Cristina Yang ou d’une Olivia Pope, il y a l’expression des valeurs de Shonda Rhimes.

I want my daughters to see me and know me as a woman who works. I want that example set for them. I like how proud they are when they come to my offices and know that they come to Shondaland.

On en apprend plus sur sa vie privée. Sa vie de maman, mais aussi sa vision du couple et son aversion pour le mariage. Tout au long du livre Shonda nous explique à quel point sa crainte des conflits, sa difficulté à recevoir des compliments et sa volonté de ne jamais se faire remarquer ont altéré lentement mais surement l’estime qu’elle a d’elle-même. Elle entame également une réflexion intéressante sur la pression que l’on peut se mettre lorsque l’on est la première à briser non seulement les barrières raciales et sexistes, mais également le plafond de verre.

I really hate the word diversity. It suggests something…other. As if it is something…special. Or rare. Diversity! As if there’s something unusual about telling stories involving women and people of color and LGBTQ characters on TV.

Durant une année complète Shonda va, avec l’aide précieuse de ses amis les plus proches (son armée de gladiateurs) et de sa famille mener un véritable combat contre ses phobies. Year of Yes c’est l’histoire d’une femme belle et talentueuse qui souffre d’un syndrome d’imposture permanente. En se livrant de manière très naturelle et très simple, elle donne aux lecteurs les clés qui lui ont permis de reprendre le contrôle de sa vie et d’oser être celle qu’elle a toujours voulu être. En disant oui à l’exercice physique et non à la nourriture émotionnelle, Shonda Rhimes va perdre plus de 50kilos et améliorer l’image qu’elle a d’elle-même. En disant non à des amis abusifs ou à des collaborateurs elle accepte de voir les choses telles qu’elles sont réellement et sort peu à peu du monde idéal qu’elle s’était construite.

Loin des livres de développement personnel basés sur des théories comportementales et des exercices à mettre en pratique, Year of Yes est un livre témoignage. Shonda Rhimes fait preuve d’une sincérité et d’une honnêteté rare pour une personnalité publique de son envergure. Avec le même franc parlé que l’on retrouve dans ses shows elle nous explique comment elle a décidé de se donner plusieurs coups de pieds au derrière en appliquant une recette simple et vieille comme le monde : se faire confiance. Ça n’a pas été facile, mais son message est clair : la solution est en chacun de nous.

Au-delà de sa dimension leadership friendly, le livre est un cadeau pour les fans des séries de Shondaland, car il apporte un éclairage complètement inédit sur ses choix scénaristiques (Ne me dite pas que vous ne vous êtes jamais demandé si elle avait fumé en écrivant le rôle de Cyrus ?).

Moi qui n’ai jamais accroché avec Grey’s Anatomy (pas très fan des séries en milieu médical), j’en ai tellement appris que j’ai décidé de regarder la série avec un œil nouveau. Je vais également reprendre Private Practice que j’avais abandonné en cours de route.

Year of Yes n’a pas encore été traduit de l’anglais pour le moment, mais vous pouvez vous le procurer en ligne (cliquez sur le lien).

Edit du 09/01/2017

Bonne nouvelle pour les francophiles, le livre Year of Yes est désormais traduit aux éditions Marabout.

Vous pourrez vous procurer « l’année du oui » ICI

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

8 Commentaires

  • Reply Nouna

    Je me demandais de quoi etait fait ce livre avant de l’acheter, pur developpement personnel ou pas. Jai la reponse. Merci Danielle

    15 juillet 2016 at 8 08 51 07517
  • Reply Best of D. - Brunch Women Leadership Business le 15 octobre 2016 chez Aloha Café

    […] permis de cultiver une sorte de cercle vertueux (Shonda Rhimes en parle très bien dans son livre Year of Yes). Tout n’est pas toujours facile et je rencontre comme la majorité des personnes à leur […]

    2 octobre 2016 at 22 10 23 102310
  • Reply Best of D. - Rama Yade pour I Am Diva Magazine ou le pouvoir de l’image

    […] en costume ». Shonda Rhimes la scénariste l’avoue elle-même dans son livre « Year of Yes » : décider de changer d’apparence physique a eu un impact considérable sur son leadership. […]

    30 octobre 2016 at 22 10 44 104410
  • Reply Best of D. - Hakuna Matata

    […] ne me mets absolument pas la pression. D’ailleurs je vous avais confié qu’après avoir lu Year of Yes de Shonda Rhimes je m’étais lancée dans Grey’s Anatomy, parce qu’il y est […]

    12 novembre 2016 at 19 07 18 111811
  • Reply Christelle M.

    Bonjour
    J aime votre plume et j aimerai encore plus être informé à chacune de vos publication.
    Merci

    18 janvier 2017 at 8 08 37 01371
    • Reply D.

      Bonjour Christelle, merci beaucoup! Je me suis permise de vous abonner au blog avec l’adresse mail que vous avez indiqué. Vous recevrez un mail pour chaque nouvelle publication 🙂
      A très vite !

      20 janvier 2017 at 8 08 37 01371
  • Reply Best of D. - J’ai testé le livre au audible (et lu : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une)

    […] puis motivée par ma sœur et son coaching en leadership (c’est elle qui m’a offert Year of Yes de Shonda Rhimes), j’ai commencé à y regarder de plus près. Ce sont des livres que […]

    25 janvier 2017 at 7 07 34 01341
  • Reply Sandra

    Je file me procurer ce livre, ça m’a l’air passionnant

    25 janvier 2017 at 22 10 25 01251
  • Rediger un commentaire