Follow:
Le coin des minis, Life etc.

Maxi Best-of #1

Cafe Mocco

Hello Besties !

Aujourd’hui c’est le retour d’un rendez-vous que j’ai tenté de mettre en place plusieurs fois sur le blog, mais que j’ai à chaque fois abandonné faute de régularité. Dans la mesure où je blogue ces derniers temps plus régulièrement (les joies du congé maternité), je me suis dit que c’était le bon moment pour relancer le truc. Alors c’est simple, le Maxi Best-of c’est un peu un condensé de belles découvertes sur la toile ou IRL (in real life). Des petites brèves sans lien particulier entre elles mais qui valent selon moi le clic ou le détour. C’est parti !

♦Une bonne Adresse parisienne♦

J’ai découvert le cafe Moco il y a un mois environ. Dans la mouvance des coffee shops parisien, cette adresse propose dès les premières heures de la matinée du bon café (et autres boissons chaudes), des tartines et viennoiseries avec tous les accompagnements qui vont bien( beurre, confiture…), des jus de fruits frais et pour le reste de la journée des soupes, des tartines et une cuisine à base de légumes du marché bio ainsi que des pâtisseries, le tout comme à la maison. Le cadre est super agréable, avec une ambiance art déco revisitée. On peut même y lire des titres de presse française et étrangère et je suppose que la terrasse est bien agréable lorsqu’il fait beau. A tester le week-end pour un brunch, mais en attendant on archive n’est-ce pas 🙂

CAFE MOCO

Restaurant Café Moco
177 bis, bd Voltaire 75011

♦Un témoignage très personnel et émouvant sur les suites d’un accouchement prématurité♦

Vous savez comme il me tient à cœur que les femmes s’expriment librement sur la maternité afin de faire évoluer la condition féminine. A l’occasion de la journée mondiale dédiée à la prématurité, Wadji a pris sa plume pour nous raconter l’expérience marquante qu’elle a vécu avec sa fille. Un témoignage poignant qui gonfle le cœur, fait monter les larmes aux yeux mais surtout donne de l’espoir aux parents qui vivent ou vivront ces moments difficiles où l’on a d’autre choix que d’être fort malgré la douleur écrasante que l’on éprouve. Je suis très heureuse et soulagée que sa fille aille mieux ♥

♦Un plaidoyer pour le droit de revendiquer son bonheur sur la toile♦

Sur son blog Fatou parle de beauté, mais également d’estime de soi. Deux choses qui sont à mon sens étroitement liées. Dans ce billet intitulé « Faut-il s’excuser d’être bien dans sa peau » elle va plus loin et dénonce cette critique systématique que l’on fait aux personnes qui exposent sur la toile leur bien-être. Au vu des nombreux commentaires que ce billet a suscité sur ses réseaux sociaux, je constate (non sans surprise) que beaucoup de personnes se brident encore par crainte du regard des autres et du qu’en dira-t-on. Je constate également que la question de l’authenticité qui se cache derrière telle ou telle démarche préoccupe beaucoup de personnes. J’en suis assez  navrée car je considère que c’est une perte de temps précieux. Malgré toutes les déconvenues que l’on peut rencontrer sur la toile, nous avons toujours le pouvoir de nous soustraire à certains contenus, surtout sur les réseaux sociaux. Alors si certaines choses nous irritent parce qu’on les considère comme dénuées d’intérêt ou trompeuses, alors pourquoi se les imposer et perdre de l’énergie à les analyser alors qu’il y a tant de choses inspirantes ailleurs ? J’espère que ce billet de Fatou contribuera à faire évoluer certaines mentalités et libérera les personnes encore trop dépendantes de l’approbation des autres (un sujet que j’abordais avec vous ici ).

♦Une chouette série : Call the Midwife (SOS Sages-Femmes)♦

This image may only be used for publicity purposes in connection with the broadcast of the programme as licensed by BBC Worldwide Ltd & must carry the shown copyright legend. It may not be used for any commercial purpose without a licence from the rights holder. © Neal Street Productions 2011


© Neal Street Productions 2011

 J’ai découvert cette séries sur Netflix il y a quelques jours et j’ai avalé d’une traite les deux premiers épisodes. Au départ j’étais un peu réticente en me disant que c’est le genre de série qui ne doit pas intéresser grand monde et qu’à l’heure où je la regarde elle gît dans le cimetière des séries qui n’ont pas dépassé la première saison. Un petit tour sur Google et je constate que la série compte 6 saisons ! Il s’agit d’une série télévisée britannique diffusée depuis 2012 su la chaîne BBC1; adaptée par Heidi Thomas d’après un livre autobiographique de Jennifer Worth.

L’action se déroule dans les années 50 dans les quartiers pauvres de l’Est de Londres. Tout juste diplômée Jenny Lee s’apprête à prendre ses fonctions dans un hôpital, mais à sa grande surprise  se retrouve dans un couvent. Les sœurs de Nonnatus House sont celles que tout le quartier appel aux chevets des femmes enceintes. Jenny découvre avec effroi la vie et la condition gynécologique des femmes des quartiers pauvres. La série est l’occasion d’aborder l’histoire de la gynécologie, les conditions dans lesquelles étaient pratiquées les accouchements, mais aussi la vie des femmes de manière générale. C’est filmé comme un film d’époque, ce qui donne une certaine poésie et une élégance à cette série dont certaines scènes ou situations sont parfois très dures. On y parle de patriarcat écrasant, des balbutiements du féminisme, d’agression sexuelle, mais également des meilleures et des pires avancées de la médecine. C’est vraiment très instructif.

♦Melissa&Doug des jouets durables pour éveiller et développer la créativité des enfants♦

Melissa&Doug

Nous allons bientôt rentrer dans la période de l’Avent, avec son lot de préparatifs pour Noël dont l’achat des cadeaux pour nos enfants (en priorité).  A la maison nous avons adopté une politique simple : acheter moins pour acheter (réellement) utile. Nous avons mis nos proches au parfum et nous leur proposons par exemple de faire pot commun lorsqu’il y a une occasion d’offrir quelque chose. Cela évite que Maya croule sous les jouets  (et nous aussi) et qu’elle finisse par ne plus savoir à quoi jouer. A ce sujet, je vous recommande cet article publié sur le Huffingtonpost Quebec intitulé 18 cadeaux à offrir autre que des jouets. Ils donne des pistes vraiment utiles pour les parents qui souhaiteraient un peu se détacher de la dictature du carton volumineux sous le sapin.

Hier j’ai publié sur insta story une série de mini vidéos dans lesquelles j’accompagnais Maya dans un jeu de puzzle qui n’a pas manqué d’attirer l’attention de plusieurs d’entre vous. Ces petites pièces en bois multicolores et de forme géométrique permettant de reproduire des figurines sont une création de la société américaine Melissa&Doug. Nous avons reçu ce jouet en cadeau pour les deux ans de Maya donc je n’ai pas pu répondre de manière formelle à certaines d’entre vous sur l’endroit où le trouver. Mais face aux nombreuses demandes et au caractère éphémère de ma story  je me suis dit que votre intérêt méritait que je fasse des recherches. A l’aide des inscriptions figurant sur la boîte j’ai donc pu remonter à la source pour découvrir une success story familiale et vraiment inspirante !

Mélissa et Doug sont un couple américain parent de 6 enfants. Doug est bricolo et Melissa créative, alors un jour ils décident de squatter le garage des parents de Doug pour créer eux-même des jouets qui seraient vraiment utiles aux enfants. Des jouets qui favorisent leur motricité et leur créativité, fabriqués à l’aide de composants respectueux de l’environnement. Ils se mettent donc à fabriquer des jouets inspirés de la vie quotidienne pour l’usage de leurs enfants. Bientôt les petits camarades qui viennent jouer à la maison demandent les mêmes à leurs parents. La suite vous la connaissez !

Aujourd’hui Melissa et Doug exportent leurs jouets (sous franchise) dans le monde entier. La marque est aujourd’hui l’un des principal concepteur et fabriquant de jouets éducatifs pour enfants.

Ce jeu (inspiré de la pédagogie Montessori) est souvent en rupture de stock dans les boutiques dédiées aux jouets de ce type, mais est actuellement disponible sur Amazon via le lien ci-dessous :

Melissa & Doug – 10029 – Blocs Et Planches De Motifs

Je vous souhaite une bonne semaine !

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • Reply Muriel

    Il existe les Attrimaths chez Didacto mais c’est un baril de 250 pièces. Les fichiers sont en noir et blanc et s’utilisent jusqu’au collège.
    Un excellent investissement.
    Et encore une série à regarder !!! Merci

    21 novembre 2016 at 20 08 07 110711
    • Reply D.

      Merci Muriel je note pour les Didacto on va aller voir ça de plus près ! Et je suis sure que Call the Midwife va te parler à bien des égards 🙂

      21 novembre 2016 at 20 08 15 111511
  • Reply Nanou

    Hello,

    Si vous avez aimé Call the midwife n’hésitez pas à lire les livres. Ils sont encore mieux que la série et creusent en profondeur les sujets de société de l’Angleterre des années 50/60.

    22 novembre 2016 at 16 04 02 110211
    • Reply D.

      Merci Nanou,

      J’ai du mal à passer au livres lorsque j’ai vu l’adaptation cinématographique. Je préfère l’inverse, mais je note, comme on dit il y a un début à tout parce que je dévore littéralement la série et c’est vrai que la voix off de Jenny qui se raconte laisse deviner quelque chose de plus riche à l’écrit !

      23 novembre 2016 at 13 01 46 114611
  • Reply kamanda M

    Call the Midwife a été ma série découverte de septembre mais vraiment par hasard. Et j’ai beaucoup aimé.

    30 novembre 2016 at 20 08 47 114711
  • Laisser un commentaire