Follow:
Non classé

Visite de naissance : et si on parlait d’autre chose que de bébé ?

Mother and baby with friends at baby shower

La naissance est l’occasion de grandes retrouvailles avec les siens. Grandes en nombre hein, parce qu’avec les nuits courtes et les journées chargées, pardonnez moi mais on ne se formalise plus trop niveau accueil.
Il y a peu je me faisais la réflexion du nombre fou de personnes que l’on reçoit pour bébé. C’est là que l’on réalise à quel point nous sommes entourés et combien ces personnes comptent pour nous. La famille, les amis, les copains et les collègues de boulot, tous le monde veut voir l’enfant prodige !
On veut voir la jolie bouille de bébé, décider de qui il tient ses yeux/cheveux/mains/pieds etc.

Pour certains ça s’arrête là. Une fois les présentations et les babillages d’usage, il veulent passer un moment avec VOUS. Je vous vois déjà faire les gros yeux…
Nooon détrompez vous. Cela est tout à fait légitime. Pour beaucoup on ne s’est pas vu au mieux depuis deux mois, au pire des années !
L’arrivée de bébé est parfois même souvent l’occasion de renouer des relations qui s’étaient distendues. Face au miracle de la vie on se sent un peu ridicule avec nos embrouilles et griefs à deux balles.
Alors on prend son téléphone et on sms un petit mot à tous ( y compris ceux que l’on boudait un peu) pour annoncer la naissance. Et de l’autre côté on saisit cette occasion pour desserrer la mâchoire.
Quel meilleur moment pour se recentrer sur l’essentiel et décider ce/ceux qui compte(nt) vraiment pour nous.
Une fois le rendez-vous pris, on est tous très excités. Du côté des parents de présenter sa merveilleuse progéniture et du côté des proches de la découvrir.
On se retrouve autour de gourmandises, parce que le miracle de la vie ça creuse ! Et on parle…Parle, parle, parle ! Enfin les parents parlent.Bon je l’avoue, moi tout de même beaucoup plus que papa.
On parle bébé, couches, nuits, accouchement…Et quand les pauvres invités pensent qu’il n’y en a plus, alors il y en a encore !
Alors ils esquissent un sourire, se passent la main dans les cheveux, croisent les jambes, et demandent une autre bière.
Les plus courageux tenterons un « Mais à part ça ?  » et les autres attendront patiemment de l’un ou l’autre des parents un « Et sinon » qui ne viendra…malheureusement jamais.
Chers convives, je tenais a vous dire qu’il n’y aura plus jamais de « Et sinon » avant les 18 ans de ma fille-Au moins !-C’est comme ça. Faites votre deuil du changement de sujet ou oubliez nous !
Nooooon je rigoleuuuh.
Si j’ai décidé d’écrire ce billet c’est parce que récemment à la suite d’une visite d’amis, je me suis demandé si on ne parlait pas trop bébé et s’il était légitime de la part de nos invités d’espérer que l’on parle d’autre chose, même si l’objet de leur visite est bien entendu la naissance.
En gros est-ce que ça peut souler de ne parler que de bébé.
Oui. Dans une moindre mesure pour les personnes qui sont elles même parents, mais oui.
Est-ce que c’est légitime d’être saoulé ? Oui je le pense.
On est alors en droit de se demander si ces personnes sont réellement contentes pour nous…C’est vrai quoi, comment souhaiter que l’on parle d’autre chose que de notre merveille ? Et puis de quoi d’autres pourraient-on parler ?
D’eux ? Qui eux ?
Ces personnes qui sont en face de nous et dont la vie n’est pas restée appuyée sur « pause » pendant notre grossesse.
Comment vont-ils ?
Et c’est la qu’il est bon de lever un peu la tête du berceau et d’écouter.

Les parents sont des amis comme les autres.

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply donna gibson

    Moi en tous cas je veux bien un tea time avec toi et on parlera de bébé et tout ce qui va avec, jusqu’a plus soif! 🙂 xxx

    9 juin 2013 at 20 08 40 06406
    • Reply D.

      AAAAhh bah je suis partante 😀
      Faut qu’on s’organise ça à ton retour 🙂

      9 juin 2013 at 22 10 30 06306

    Laisser un commentaire