Follow:
Non classé

10 Things I Like about Dublin !

Je profite d’une petite ondée pour vous parler de Dublin, <span class="modupdated" hptip="Il faut écrire parce que. » title= » »>parce que ces montagnes russes climatiques s’y prêtent parfaitement !
J’ai donc découvert Dublin en février dernier à l’occasion d’un long week-end.
Ma meilleure amie <span class="verupdated" hptip="A vérifier : vite (“rapidement”) ou vit (forme du verbe vivre ou passé simple de voir). » title= » »>y  vit depuis maintenant deux ans et je me suis tellement habituée à écouter ses plaintes quant au climat et au paysage dublinois que je ne m’attendais pas à tomber en pâmoison devant cette ville.
Ceci-dit, je me suis attachée à y arriver vierge de tout jugement. Pour cela et vu le temps que j’y restais, je savais que je pouvais me fier à mon petit guide Hachette  choucou de la collection « Un long Week-end à ».

Ces quatre jours étaient aussi l’occasion de me retrouver 24h/24h avec ma meilleure amie, donc autant vous dire que les looooooonnnngues soirées passées à rire, écouter de la musique et à discuter ont un peu empiété sur les visites de monuments historiques.

J’ai néanmoins eu le loisir de me promener toute seule dans la journée et de me faire mon propre avis sur cette ville au charme controversé.
J’ai trouvé que la ville avait énormément de potentiel mais l’absence ou la mauvaise politique d’aménagement de l’espace m’a vraiment déconcerté !
 Des façades de maison très jolies aux portes de couleur qui tranchent avec la grisaille omniprésente sont éventrées par <span class="verupdated" hptip="Si le sujet est pluriel, il faut modifier le verbe (la grande majorité des verbes pluriels terminent en -ent), par ex.: les gens disent. A vous de vérifier! » title= » »>des poubelles qui se trouvent juste devant les entrées.
Certains édifices que l’on sent gorgés d’histoire mériteraient d’être mis en valeur ou rénovés.
Pas de quoi en faire un pamphlet, mais la ville est suffisamment petite pour que ces quelques défauts entretiennent la morosité ambiante.

Mais je ne me suis pas laissée <span class="verupdated" hptip="Normalement, le mot et n’est pas précédé d’une virgule. » title= » »>abattre et me suis laissée rapidement prendre par un truc qui est dans l’air et qui semble rendre les gens particulièrement gentils !

Du chauffeur de Taxi, à la vendeuse de Penneys en passant par le serveur du Snack, tout le monde a été aux petits soins avec moi et quand la nuit tombée j’ai découvert Temple Bar et ces pubs un soir de match France-Irlande, j’ai su à coup sur que je reviendrai visiter Dublin !

Bon ok ça fait plus de 10 choses, mais parfois quelques photos valent mieux qu’un lon discours !

Partager
Plus Ancien Plus Récent

2 Commentaires

  • Reply Viviane

    Il est plus facile d'aimer Dublin un seul week-end que plusieurs années ! Mais c'est une ville qui a du charme. Je me souviens encore de ses couleurs quand le soleil, enfin, accepte de sortir de de derrière les nuages : les briques rouges des petites maisonnettes, l'herbe verte fleurie de jonquilles jaunes pettantes, le tout brillant de la pluie récente évidemment !

    1 juin 2010 at 20 08 42 06426
  • Reply D.

    Oui, j'ai trouvé qu'elle a du charme ou quelque chose d'attachant en tout cas, le temps d'un long week-end.

    1 juin 2010 at 20 08 52 06526
  • Laisser un commentaire