Follow:
Non classé

Andrée Putman à l’Hôtel de Ville de Paris

L’hôtel de ville de Paris dont j’ai encore en tête la magnifique exposition Grace Kelly d’il y a quelques années accueille de nouveau en son sein une véritable icône et pas des moindres puisqu’il s’agit de celle que l’on désigne encore aujourd’hui comme l’ambassadrice du style à la française : Andrée Putman.
Je connaissais surtout cette architecte d’intérieur de nom et quelques pièces que j’avais pu admirer dans les revues d’architecture et de déco. 

 L’exposition de l’hôtel de ville est vraiment intéressante, car elle nous en apprend autant sur la personnalité et les inspirations que sur le style Andrée Putman.
Au travers de photographies, de coupures de journaux et de vidéos, le visiteur est invité à pénétrer véritablement dans ce qu’est l’architecture d’intérieur pour cette grande dame qui semblait toujours avoir à coeur de préciser : « je ne suis pas designer » tout en expliquant son soucis de sérénité et son envie incessante de « réconcilier des matériaux brouillés avec les conventions ». 
 C’est un peu de son histoire dont il est question dans son art, car rien ne la prédestinait à une telle carrière et surtout pas son métier de musicienne auquel elle renonce pour se consacrer dit-elle à ‘l’assouvissement de sa passion ». Elle crée l’agence Écart en 1978 et commence par éditer des meubles de créateurs des années 30 que l’on peut voir lors de l’expo. Elle décide ensuite de créer sa propre ligne et dit s’inspirer de choses et de sensations vues ou vécues : « on invente très peu de choses » concède-t-elle, « une part est donnée au hasard, les accidents de parcours ».

Comme beaucoup de personnalités considérées aujourd’hui comme des icônes, c’est d’abord à l’étranger que son style hors norme fait mouche. En 1984 elle se voit confier l’aménagement de l’hôtel Morgans à New York qu’elle revisite de son désormais célèbre damier noir et blanc. S’ensuit des collaborations avec des hôtels prestigieux à travers le monde, mais pas que.
L’exposition est courte, mais je l’ai trouvé plutôt riche d’enseignement sur la façon de trouver son style.
Aujourd’hui ses créations ne surprennent plus, mais il faut dire que dans les années 80, réaliser la salle de bain d’un grand hôtel sans marbre avait de quoi surprendre !
Pourtant, Madame Putman abandonne le marbre pour le grès et travaille le cuivre et le métal en dentelle !
Cela a de quoi surprendre, mais le résultat est à la hauteur des ambitions de la créatrice qui dit « privilégier d’abord la douceur et le confort visuel ».
Cette exposition est intéressante parce qu’elle révèle à quel point la perception que nous pouvons avoir des objets est elle-même sujette aux modes. 

Aujourd’hui le style Andrée Putman exprime également la sobriété et le classicisme à la française.
Nul n’est prophète en son pays, encore une visionnaire.
Je ne pouvais qu’apprécier cette exposition qui pour moi vaut vraiment le détour si l’on se couvre bien parce que l’attente est plus ou moins longue (même en semaine) et surtout que l’on prend le temps d’écouter…
Exposition Andrée Putman jusqu’au 25 avril 2010
Entrée gratuite
Partager
Plus Ancien Plus Récent

4 Commentaires

  • Reply colorspop

    OooH Je savais pas que tu tenais aussi e blog Our Hair 🙂

    8 décembre 2010 at 16 04 43 124312
  • Reply D.

    🙂

    8 décembre 2010 at 16 04 46 124612
  • Reply Oriane

    Je suis ravie de lire que l'expo est intéressante car j'aimerais la voir. j'ai vu Basquiat cette semaine et j'ai été déçue par l'absence de documents sur l'artiste, vidéos, photos de son atelier ou témoignages. L'expo est énorme mais j'en ressors sans avoir vraiment compris le personnage…

    17 décembre 2010 at 19 07 54 125412
  • Reply D.

    Oui Oriane je comprends tout à fait ce que tu veux dire pour Basquiat.
    Moi j'ai eu la chance de voir juste avant le documentaire qui est lié à l'expo(d'où la sortie en même temps).On y comprends beaucoup mieux l'artiste et l'ensemble de son oeuvre.
    Parce que posée comme ça, la restrospective s'adresse à un public si ce n'est avertis au moins fan.
    Contente de te revoir par ici 🙂

    18 décembre 2010 at 14 02 05 120512
  • Laisser un commentaire