Follow:
Vie de Bébé

Bébé mange de manière autonome : le point sur la DME

 

IMG_0011.JPG

La diversification menée par l’enfant (DME) est une manière d’introduire la nourriture dans la routine de bébé. Son principe est assez simple : on laisse bébé se saisir des aliments lui-même, avec ses petites mains. Contrairement à la diversification classique où l’on donne à manger à bébé avec une cuillère, en DME le bébé joue un rôle actif. Cette méthode présente pour moi énormément d’avantages que je vais vous expliquer en vous racontant comment nous avons découvert et adopté la DME, pour notre grande et plus récemment pour bébé Nina qui illustre ce billet avec des photos qui datent de septembre dernier (bouuuhh le temps passe trop vite !)

fullsizeoutput_9f2.jpeg

Comment j’ai découvert la DME

J’ai découvert cette méthode alors que l’on commençais juste la diversification de Maya, à 7 mois. Contrairement à ce que préconise certains pédiatres (et certains industriels), chez nous on diversifie « tard ». Nous avons eu  la chance de tomber sur une très bonne pédiatre a suivi Maya quelques mois (avant de partir en retraite) et qui nous avait  donné de précieux conseils. Je la trouvais plein de bon sens et surtout en phase avec nos convictions et notre philosophie. J’allaitais exclusivement Maya et cela se passait très bien. Aucune raison selon elle de se « presser » pour la diversification. Elle nous avait recommandé de le faire aux alentours de 6mois. Nous avons décidé d’attendre notre retour de vacances d’été pour être plus confortables (c’est fou comme chaque étape peut parfois être angoissante lorsque l’on est primipare…).

Petite précision : je ne vous demande pas de contester les recommandations de votre pédiatre ou médecin traitant si elles sont autres. Comme à chaque fois que j’échange sur la maternité, je fait part de notre propre expérience, basée sur notre mode de vie et nos opinions. Si cela peut vous inspirer ou vous guider alors tant mieux, mais le but de ce billet n’est pas de déclencher un débat sur l’âge idéal pour diversifier et encore moins de juger les parents qui feraient autrement…

Nous avons donc débuté la diversification de manière classique, avec des purées et des compotes maison. Sauf que Maya n’était pas du tout fan. Je trouvais qu’elle montrait beaucoup plus d’intérêt pour la nourriture qui était dans nos assiettes que pour ses purées. C’est à ce moment là que je me suis mise en quête de retours d’expérience sur internet. Je me disais qu’il y avait peut-être des mamans qui pouvaient me conseiller des recettes particulières ou une méthode pour que Maya mange ne serait-ce que deux cuillères à café de sa purée. C’est alors que je suis tombée sur un article traitant de la DME. Cela a fait sens pour moi. Et je me suis dit que l’on ne perdait rien à tester.

fullsizeoutput_9f0.jpeg

Quand se lancer dans la DME ?

Si le principe de la DME est assez simple et accessible à tous les parents, deux conditions  (cumulatives) sont tout de même requises :

  • On débute l’alimentation autonome après 6 mois
  • Bébé doit pouvoir savoir tenir la position assise seul

Pour des raisons physiologiques, on estime que c’est vers ses six mois que bébé est en mesure de se saisir et  d’ingérer des aliments solides dans le but de se nourrir. Pour qu’il puisse déglutir sans risque d’étouffement et de fausse route, bébé doit pouvoir tenir la position assise seul. Si ces deux conditions ne sont pas réunies alors il vaut mieux attendre avant de se lancer dans la DME…Voir renoncer(notamment si bébé a des problèmes de santé).

Comment on fait concrètement ?

En DME aucun aliment n’est interdit à bébé si il n’a pas problème d’allergie. Pour des raisons de santé et d’équilibre alimentaire on privilégiera en revanche les légumes et légumineuses et on évitera les aliments transformés et industriels. Pas de sucre ajouté, pas de sel…Ne donnez pas un burger ou des frites à votre bébé sous prétexte de favoriser son autonomie et la découverte !

Dans un premier temps, on va proposer à l’enfant des légumes cuits en morceaux, sans les mixer. La vapeur est le mode de cuisson que nous avons adopté (nous utilisons un cuiseur vapeur classique). Du brocolis, des carottes, des haricots verts, du chou fleur, des courgettes…En fonction des saisons et de ce nous mangions nous même, nous proposions à Maya une assiette avec une petite portion (de la taille du poing) de légumes dont elle pouvait se saisir pour les porter à la bouche. Le succès fut immédiat ! Et Maya se mit à manger rapidement et avec appétit.

Nous lui avons donc rapidement proposé également des fruits et des légumes crus comme la tomate, l’avocat, la banane, les raisins et même la pomme vers 8 mois  (dont on ôtait la peau mais sans la couper).

L’essentiel est d’accompagner l’enfant (en lui proposant notamment des légumes que vous mangez vous-même au même moment), sans jamais le forcer. Je vois des parents qui s’échinent à proposer aux bébés des légumes qu’eux mêmes ne consomment jamais; Quand on sait que les neurones miroir (celles responsables du phénomène d’imitation) sont à l’œuvre en permanence chez les touts petits, c’est peine perdue.

IMG_0016.JPG

Quels sont les avantages de la DME ?

L’avantage premier est de favoriser l’autonomie de l’enfant. L’enfant va manger seul en développant sa motricité fine (se saisir des aliments, et les porter à la bouche), la même qui lui permettra plus tard d’écrire, de nouer les lacets de ses chaussures, de fermer les boutons de ses pantalons…

L’enfant se sent responsabilisé et individualisé : il a son assiette et il gère sa prise à son rythme et selon sa faim. Cela développe la conscience et l’estime qu’il a de lui-même, mais aussi une confiance en l’adulte qui le considère comme un sujet actif et non passif. Il se sent « comme un grand » et donc potentiellement comme tous les autres à la maison, ce qui permettra un passage en douceur vers l’individualisation la fameuse période du NON à tout va, vers 2 ans.

Bébé apprend très tôt l’art de la mastication et les bénéfices physiques qui en découlent : une meilleure digestion et une meilleure appréhension de la satiété.

La DME permet également de donner à bébé des aliments sains qui n’ont pas subis de transformation et ne souffrent pas d’additifs en tout genre.

Du point de vue des adultes les bénéfices sont nombreux : on peut manger à peu près tous à table en même temps, il suffit juste de surveiller bébé. C’est quand même bien pratique un bébé à qui on peut juste donner des aliments, sans avoir besoin de couverts ou de pots. Cela nous a facilité pas mal de voyages en train ! Vive les piques-niques sur l’herbe aussi !

En revanche attendez-vous à ce qu’il en mette un peu partout au départ, mais franchement vu les bénéfices c’est un moindre mal. Il suffit d’avoir toujours à porter une bonne éponge et un linge humide pour nettoyer les mimines. On a également investi dans un petit aspirateur de table sans fil.

IMG_0024

De nombreuses interrogations…

Même si la DME est un mode d’alimentation naturel, voir originel, les interrogations de la part d’une partie de notre entourage ont été nombreuses :

« Elle ne va pas s’étouffer ? »

Il faut savoir que jusqu’à 12 mois le bébé possède un réflexe dit nauséeux (gag reflex en anglais), c’est une réaction naturelle qui le protège des étouffements. C’est le même type de réflexe que nous avons lorsqu’un objet s’approche trop près de notre oeil : il va se fermer tout seul. Pour la nourriture, le reflexe nauséeux intervient lorsque les aliments avancent trop un peu trop loin dans la gorge. Le reflexe leur permet de revenir vers l’avant. Avant 12 mois bébé manque de coordination et de contrôle bouche-cerveau et du coup le reflexe est presque quasi automatique. Le corps fait en sorte qu’il puisse expulser l’aliment. Il s’accompagne souvent d’une petite toux ou d’un soubresauts; cela peut impressionner voir faire peur lorsque l’on n’est pas familier à ce type de réaction. Ce réflexe disparaît à 12 mois donc il faut être encore plus vigilant, mais si vous avez commencé la DME quelques mois plus tôt, à 12 mois les bébés en bonne santé, savent désormais gérer leur prise alimentaire. Il faut également préciser que le réflexe nauséeux n’est efficace qui si l’enfant est en position assise, le dos droit, d’où l’intérêt d’investir dans une chaise haute pour lui donner ses repas et surtout d’être certains qu’il tient bien la position assise comme je l’ai écrit plus haut. Veuillez également à bien commencer par des aliments cuits et au départ et lui donner des morceaux suffisamment gros pour qu’ils ne glissent pas directement au fond de la gorge. Bébé doit vraiment pouvoir se saisir de l’aliment à pleine main et le manger par petits bouts qui fondent dans la bouche. D’ailleurs les premiers temps il passera la moitié de son plat à la moulinette manuelle, histoire d’explorer sensations uniques ! Cela fait partie de l’apprentissage laissez-le faire.

« Mais tu penses qu’elle va manger avec des couverts ensuite ? »

Cette question m’a beaucoup fait rire. En gros est-ce que bébé va entrer dans la civilisation ? On m’a même demandé si c’était une pratique camerounaise…Sans commentaire !

Je vous parlais plus haut des neurones miroir qui poussent l’enfant à mimer les comportements de son entourage. Hé bien puisque toute la famille peut manger en même temps, bébé verra que les autres membres mangent avec des couverts et il va très rapidement (après avoir fait le tour de l’expérimentation manuelle) demander à se servir des couverts, « comme les grands » !

Les bébé qui ont suivi une diversification autonome développent rapidement leur motricité fine et savent en général se servir d’une fourchette et même d’un couteau assez tôt et avec beaucoup d’entrain. Il y a des exceptions, mais c’est ce qui ressort globalement et c’est ce que nous avons observé pour Maya et pour Nina.

Vous l’aurez donc compris, avec une expérience très positive pour la grande, nous sommes passés directement à la diversification autonome avec Nina (un peu avant ses 7mois) et ce fut le même succès ! Elle mange de tout, avec grand appétit et aujourd’hui à 18 mois elle veut manger toute seule à la cuillère (c’est un vrai carnage ah ah !).

« Et chez la nounou/à la crèche ? « 

Difficile d’imposer une méthode à laquelle les autres personnes qui s’occupent de vos enfants ne sont pas familières. La bonne nouvelle c’est que les bébés s’adaptent assez facilement. Nous avons simplement expliqué à la nounou de chacune notre manière de faire à la maison, en leur précisant que les filles pouvaient également manger de manière guidée et c’est ce qui s’est passé.  Et puis au fur et à mesure les nounous ont pu constater que les filles préféraient et pouvaient parfaitement manger seules, notamment les fruits. Comme pour tout c’est à vous d’expliquer votre manière de vivre/faire aux autres. Faites le de manière ouverte et acceptez de répondre aux éventuelles réserves et questionnements. En général ça fonctionne. Je dois préciser que les filles ont été gardées à 13 mois pour la grande et 10 mois pour Nina donc leur diversification était déjà sur de bons rails.

fullsizeoutput_9ee

 

Je vous laisse avec des liens utiles et précieux que je vous invite fortement à consulter pour compléter vos connaissances et vous lancer si cela vous tente.

N’hésitez pas à me faire un retour d’expérience, cela m’intéresse 🙂

LIENS UTILES ET SOURCES /

  • Une infographie très complète sur la DME ici
  • Un site complet dédié à la DME , avec des vidéos, des témoignages et plein d’infos pratiques ici
  • La chaîne Youtube de Jessica Coll une nutritionniste canadienne consacrée à la DME ici

 

 

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

8 Commentaires

  • Reply Nour

    Merci pour l ‘article. Je me suis posee la question mais je n’ai pas osé dans les débuts. En même temps, mes 2 chouchous ont mangé seuls très rapidement, on laissait manger la purée avec les doigts avec une cuillère à disposition.
    Si un troisième arrivé, peutêtre que j’arriverai à dépasser mon stress lol

    23 avril 2018 at 19 07 08 04084
    • Reply D.

      Merci à toi, c’est vrai que lorsque l’on est nous-même un peu stressé c’est difficile de se lancer alors pour le prochain bébé peut-être 🙂

      30 avril 2018 at 23 11 05 04054
  • Reply Ophélie

    Super article Danielle
    Merci pour ton retour d’expérience et ces photos trop mignonnes.

    Bonne soirée !

    23 avril 2018 at 19 07 34 04344
    • Reply D.

      Merci à toi Ophélie 😀

      30 avril 2018 at 23 11 04 04044
  • Reply Chimène

    Merci pour ce billet ! Je pense que je vais patienter, pour le moment bébé ne tient pas encore assise correctement, et tester la DME. Si ça peut nous réconcilier avec la diversification ce serait top !

    23 avril 2018 at 20 08 13 04134
    • Reply D.

      Bonsoir Chimène, je suis ravie d’avoir pu t’inspirer sur la question. Tu me dira comment ça se passe, lorsque tu débutera 🙂

      30 avril 2018 at 23 11 04 04044
  • Reply Cerise

    Merci pour ton article ! J’en avais entendu parlé sans y accorder d’intéret en me disant que ça devait être long (genre attendre 30-45 min que bébé veuille bien finir son assiette), je me suis demandée également si elle mangerait à sa faim (je dois insister parfois pour qu’elle finisse parce qu’elle veut retourner jouer) et j’étais un peu reticente à l’idée qu’elle en mette partout…
    En tout cas tu m’as donné un autre regard sur la chose. A bientôt 16 mois, je pense que c’est trop tard pour elle mais pour Baby n°2 j’y penserai ! Bisous !

    23 avril 2018 at 21 09 42 04424
    • Reply D.

      Merci pour ton commentaire, alors tu sais que tu peux commencer quand tu veux, il n’y a vraiment pas de date limite pour débuter. Il faut juste éviter de commencer trop tôt, et puis après tu vois comment elle réagit, mais je suis sure que ça peut lui plaire 🙂

      30 avril 2018 at 23 11 03 04034

    Laisser un commentaire