Follow:
Non classé

Best of Both Worlds

Je vous parlais à l’occasion d’un numéro du magazine Marie-Claire Déco, de mon aversion pour les appartements « africa collection », en ces termes:
On a tous en tête un appartement « Africa collection »( version deco de la chanson « Rock Collection » de Laurent Voulzy) très à la mode dans les années 80, sorte de pot pourri où s’empilent d’une manière esthétiquement discutable les vestiges mobiliers de X années passées en Afrique.
(C’est drôle de se relire et de se citer en plus ndlr!)
Depuis je n’ai pas eu l’occasion de vous montrer ce que signifie à mon sens masteriser la déco d’inspiration africaine.
Et puis ce matin en faisant un tour sur The Selby, j’ai découvert l’appartement  américain de  Malene Barnett et mon regard s’est illuminé!

La déco à l’américaine a eu pendant longtemps mauvaise presse en France. On reprochait à nos amis ricains leur goût immodéré pour les dorures et autres meubles en bois laqués qui en mettent plein la vue.
Une seule devise semblait animer les propriétaires de ces espaces souvent impréssionnants : « Too much is never enough » !
D’ailleurs c’est en partie à travers la chaîne de télévision MTV et son émission « Mtv Cribs » consacrée aux appartements des people du divertissement ( une sorte de The Selby télévisée) que j’ai découvert ce type de déco un peu atypique.
Au départ les inspirations des propriétaires semblaient se limiter au Texas ou à Las Vegas, puis petit à petit, mondialisation oblige on a assisté à un affinement. Affinement également lié à une évolution des modes de consommation de ces nouveaux riches que sont les people. On ne se contente plus de posseder un jardin, le must have devient de le cultiver !
Beaucoup commencent alors à s’interesser réellement à l’art et font l’acquisition de pièces rares.
Les intérieurs qui bénéficient des grands volumes propres à l’immobilier US deviennent de plus en plus sophistiqués.

ci-dessus la proriété du rapeur 50 cents

 Celle de Matt Sorum ex-Guns N’ Roses
Une réelle évolution du style, on relève du bon, mais du côté des pièces à vivre,  l’on tombe trop souvent encore dans le piège (de débutant) de l’appartement « témoin ».
Vous savez ces apparetement décorés pour la visite !
On aurai pu en rester là et se dire qu’après tout chacun son style, que les goûts et les couleurs ça ne se discute pas. Mais cétait sans compter sur une nouvelle vague de designer né aux Etats-Unis mais qui ont fait leur classe ailleurs, qui ont voyagé ou portent en eux la richesse de leurs origines lointaines.
Malene Barnett est de ces personnes qui savent combiner le meilleur de tout ça: The Best of Both Worlds comme disent les américains.
En parcourant les pièces ont jurerait qu’elle est décoratrice d’intèrieur et qu’elle a écrit le traité de colorimétrie intèrieur, mais en réalité elle désigne des tapis, alors ceci explique surement cela :
Partager
Plus Ancien Plus Récent

2 Commentaires

  • Reply Lionne

    C'est de toute beauté, je suis repartie dans mes rêveries, voilà, bravo!
    Dis donc jolie jeune fille, on étaient pas sensées se voir? 😉

    19 mai 2010 at 20 08 05 05055
  • Reply D.

    c'est le but ma chère!
    Mai est épouvantable: pratiquement aucune échéance respectée! j'ai pourtant l'impréssion de bosser tout le temps.Bon ok suis partie 3 jours mais tt de même!
    Je book asap et te phone/face ou twit.
    biz

    20 mai 2010 at 7 07 43 05435
  • Laisser un commentaire