Follow:
Sorties

Dancer in The Dark…

alvin alley 071

Tout a commencé par cette affiche placardée un peu partout dans le métro parisien et le rapprochement fait avec un mail de ma « must-have/must-do » de petite soeur au sujet du spectacle d’une troupe de danse de renommée internationale qu’il ne fallait absolument pas manquer.

Et puis la magie de google a fait le reste,c’est à dire m’en apprendre suffisament sur la Alvin Ailey American Dance Theater pour me donner le sentiment qu’assister à une seule de leur représentation me mettrait des étoiles dans la tête pour bien longtemps.
D’aussi loin que je me souvienne, il s’agit du premier spectacle de danse de ce type auquel j’assiste et j’ai bien l’impréssion qu’il ma comme qui dirait…donné le virus!

J’aime les choses qui sortent de l’ordinaire et les individus qui s’affirment, rencontrer ce genre de personne, me donne le sentiment que le meilleur reste à venir, que rien n’est grave, tout est grâce, et que tout reste à réinventer…

A la sortie du théatre, je me suis dis qu’Alvin Ailey avait réinventé la danse classique, et même fait pire, il l’a démocratisé!

James Brown avait coutume de dire : « ce qui manque au peuple noir ce sont des heros » et Maya Angelou de rencherir: « (…) dans les ghettos noirs américains, le héros est cet homme auquel ne sont offertes que les miettes du festin de son pays mais qui par son astuce et son courage devient capable de s’offrir un repas de Lucullus ».

Pour moi Alvin Ailey n’est rien d’autre.

Il est ce Dancer in The Dark qui lassé de se voir fermé les portes des grandes troupes pour la seule et unique raison que des individus avaient décidé de manière totalement arbitraire que sa seule couleur de peau et les spécificités physiques qu’elle emportait étaient un obstacle à la pratique du ballet, décida de creer sa propre troupe. Et quelle troupe!!!

Composée de jeune danceurs noirs pour la plupart, elle se distingue rapidement par des ballets qui mêlent à la danse moderne américaine des techniques tirées du jazz et du classique tout en puisant des sujets dans la vie quotidienne avec le soucis presque omniprésent de rendre hommage aux sources africianes de la dance.

alvin alley 040alvin alley 044
C’était en 1958 et depuis la Alvin Ailey American Dance Theater est devenue une des compagnie les plus connue au monde avec à son actif plus de 79 ballets.

Depuis la mort de son fondateur en 1989, sous la houlette de Judith Jamison la troupe à travers ses spectacles donnés dans le monde entier(la troupe a tourné dans 71 pays) perpétue la volonté de Alvin Ailey qui était de préserver l’héritage de la culture afro-amércaine tout en rendant la danse accessible à tous.

Lorsque je me suis retrouvée dans ce lieu impréssionnant qu’est le théatre du Chatelet, entourée de danseurs amateurs et professionnels, les entendant décortiquer chacune des pirouettes et des entrechats, regarder d’autres plus détendus siffler avec leur doigts, et tout le monde se lever pour applaudir généreusement les protagonistes de ce spectacle inoubliable, je me suis dit qu’Alvin Ailey avait gagné son pari :« casser les murs entre l’artiste et le public ».

alvin alley 064

alvin alley 069alvin alley 065

alvin alley 062
alvin alley 059alvin alley 057
Partager
Plus Ancien Plus Récent

1 Commentaire

  • Reply Oriane

    C'est vrai que l'été il y a beaucoup de spectacles de danse… je ne saisis jamais l'occasion, mais peut-être cette année, et peut-être Alvin Ailey… Je ne connaissais que son nom et sa notoriété, merci pour l'histoire, passionnante !

    22 juillet 2009 at 10 10 06 07067
  • Laisser un commentaire