Follow:
Lecture

« Des mots pour un bien », le livre de Céline Mademoiselle

fullsizeoutput_db8

On dit (et écrit) beaucoup de choses négatives sur le blogging et les personnes qui illustrent cette pratique-des femmes en majorité. J’ai toujours trouvé ces procès assez injustes et très éloignés de mon expérience personnelle : celle d’une personne qui blogue depuis plus de dix ans et qui n’en retire que des bénéfices. Très honnêtement les mauvaises expériences ou mauvaises rencontres je les compte sur les doigts d’une main et encore. De manière générale je n’aime retenir que le positif et en la matière il y en a énormément. D’abord les rencontres : tenir un blog, puis un Webzine à succès m’a permis de faire la rencontre de femmes formidables dont certaines sont devenues au fil du temps des amies. Céline en fait partie. Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis fière de consacrer un billet à son livre, Des mots pour un bien, blogging as therapy.

Cette fierté est d’autant plus grande que j’ai contribué à cet ouvrage en rédigeant la préface et en conseillant Céline à plusieurs niveaux. Céline, c’est Céline Mademoiselle, auteure du blog éponyme. Céline a commencé à blogué il y six ans et j’ai fait sa connaissance alors qu’elle m’avait écrit pour être rédactrice mode sur mon webzine. Dans le mail qu’elle m’a envoyé ce jour là, figurait un lien vers son blog. J’ai tout de suite été emballée par son élégance naturelle et son sens de la mode. Céline fait partie de ces personnes qui ont de l’allure avec un jean délavé, un chemisier blanc et une paire de ballerine. C’est assez rare je trouve. Cela relève même pour moi du don. Effortless Chic disent nos amis anglo-saxons, c’est tout à fait Céline. J’ai donc commencé à suivre Céline et ses propositions de style inspirantes. Puis le blog de Céline a pris un tournant assez inattendu, elle s’est mise à rédiger des textes plus personnels sur des aspects ou certains épisodes de sa vie. Je la découvrais sous un autre angle étal trouvais très touchante. Ayant créé un webzine qui s’adressait aux femmes noires, pour contribuer à lutter contre leur invisibilisation par les médias mainstream et la société de manière générale, j’ai une affection particulière pour les femmes qui s’exposent. Je trouve qu’elles prennent le pouvoir en occupant un espace médiatique et une place qu’on ne leur propose que trop rarement. J’aime encore plus lorsqu’elles osent dire ce qu’elles sont sur le cœur et ce qui les anime. Bien souvent cela me permet de faire un rapprochement avec mes propres expériences qui pour la plupart sont spécifiques (en tant que femme noire). En d’autres termes, au delà de l’inspiration, cela me permet de m’identifier pleinement à ces femmes. Cette possibilité d’identification procure un sentiment de réconfort très agréable. Mais l’identification est possible uniquement si l’auteure du blog va plus loin que de simples généralités. Si elle a une approche très personnelle de l’écriture et partant de sa propre expérience, nous livre des enseignements. Ce n’est pas une obligation mais moi c’est ce que je préfère et c’est comme cela que je blogue.

Vous comprenez donc pourquoi lorsque Céline m’a contactée pour me proposer de contribuer à son livre j’ai tout de suite accepté, avant même d’avoir lu le manuscrit. Il m’a fallu une journée pour le lire.

Des mots pour un bien, c’est l’histoire de Céline, une jeune femme qui est née et a grandi au Cameroun. Sur un coup de tête elle décide de changer de vie et part en Allemagne pour y être fille au pair. Puis le destin va conduire Céline en Belgique où elle y réside désormais aux côtés de Charles son tendre époux. La vie n’a pas toujours été tendre avec Céline, et à travers ce livre elle nous livre les enseignements qu’elle a pu tirer de moments douloureux de son existence : précarité financière, difficultés administratives liées à son statut d’immigrée, échecs, déceptions amoureuses, remises en question professionnelles, burn out…Autant d’épreuves auxquelles Céline a dû faire face, souvent seule. Sa foi chrétienne, mais surtout sa positive attitude sont les remparts qui lui ont permis de survivre face à l’adversité. Avec beaucoup de pudeur, Céline nous fait part de ses errances jusqu’à l’estime d’elle même qu’elle a su retrouver en pratiquant le self-care. Des mots pour un bien c’est cela, un témoignage sur la nécessité de prendre soin de soi et de s’aimer inconditionnellement quoi qu’il arrive.

J’ai été particulièrement émue à la lecture du dernier chapitre, « Alexandre ». Un chapitre que j’ai découvert car il ne figurait pas dans le manuscrit. Au moment où nous bossions sur son livre, Céline était enceinte et je ne le savais pas. Jusqu’à ce message que je l’ai ai adressé pour lui demander si elle validait mes corrections. D’habitude elle me répondait presque immédiatement, pas ce jour là….

Je suis persuadée que la lecture de ce livre vous aidera à voir les choses autrement si vous traversez ou avez traversé des périodes de vies difficiles. Céline nous adresse ce message bienveillant : vous n’êtes pas seule, la fin du tunnel n’est pas loin, ne lâchez rien. Cet ouvrage contribue également à balayer toutes ces idées reçues sur celles qui partagent des tranches de leur vie sur internet.

 

« Des mots pour un bien, Blogging as therapy « , Céline Mademoiselle, disponible ici.

Concours : rendez-vous demain sur mon compte Instagram, Céline Mademoiselle offre à cinq d’entre vous un exemplaire de son livre.

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Reply Marie

    On ressent tout l’estime et toute l’affection que tu as pour Céline. C’est réconfortant de voir autant de bienveillance 🙂

    2 avril 2018 at 18 06 24 04244
  • Laisser un commentaire