Follow:
Non classé

Expo : L’invention du sauvage-Exhibitions

Cette expo qui se déroule actuellement au Musée du quai Branly fait étrangement écho à l’expo Diane Arbus qui s’achève en février au Jeu de Paume. Photographier, les freaks, les handicapés, les personnes différentes, les minorités pour les exposer à la face du monde ? Quelle idée saugrenue !
Et bien figurez-vous que dès le 16ème siècle, des occidentaux avaient eu la « brillante » idée d’ exhiber ces personnes telles des animaux de foire (quand bien même ces derniers mériteraient un tel traitement). Pygmées rapportés d’Abyssinie, guerriers Zoulous, femmes à barbe, nains, aborigènes d’Australie, handicapés mentaux, Siamois, Buschmens …Aucun ne manque à l’appel du devoir de mémoire que convoque cette exposition exceptionnelle tant par son thème, que par le nombre de documents qui y sont présentés.

Des tous premiers kidnappings d’êtres humains réalisés par les explorateurs de contrées lointaines, aux Expositions Universelles qui persistent en Europe jusqu’au 20ème siècle, Exhibitions nous enseigne la construction de la pensée raciste.
Qu’il s’agisse de la famille Gonsalvus (dont le patriarche a sans doute inspiré le personnage joué par Robert Downey Jr dans Fur) dont plusieurs membres soufraient d’une maladie responsable d’une pilosité « anormale », au Céphalomètre de Dumoutier servant à mesurer les crânes (dont les travaux avaient été présentés à l’expo Crimes et Châtiments), en passant par Darwin qui le premier introduit l’idée d’un chaînon manquant entre l’homme et le singe qui s’incarnerait dans une créature mi-homme mi-bête, toutes les horreurs du monde dit  monde des « lumières » sont présentées ici…

L’exposition est à la fois, pédagogique et didactique. Elle nous apprend comment l’Européen est  passé de l’attrait pour le spectacle des «  freaks » à celui dit « ethnique ».C’est d’ailleurs le temps des Black face Ministrels qui font alors fureur aux Etats-Unis.Ces spectacles « ethniques » commencent d’ailleurs à poser des problèmes lorsqu’au 19ème siècle, plusieurs de ces individus comme « Chocolat » le premier Clown noir Français, Joséphine Baker, l’acrobate antillaise « Miss Lala » ou la danseuse japonaise Hanako font preuve de véritables talents artistiques. Quid de leur animalité et des théories de supériorité des races ?

« Quand arrivera le temps bienheureux où les anthropologues et philosophes modernes (…) cesseront de fabriquer des études dont le seul but est de calomnier des races opprimées »
  Africanus Horton, intellectuel et homme politique sierra-léonais, 1868.

Cette exposition m’a aussi rappelé avec émotion le film  » Même la pluie « ,  dont je vous avais parlé ici (si vous avez l’occasion de le voir en DVD après l’expo, foncez !)

Exposition  » Exhibitions, l’invention du sauvage  » au Musée du quai Branly
jusqu’au 3 juin 2012.

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

3 Commentaires

  • Reply marigaz

    Il faut absolument que je vienne voir cette expo ! Bon, il me reste … quelques mois …

    14 janvier 2012 at 17 05 49 01491
  • Reply D.

    @marigaz
    Elle est juste incontournable ! Tu as le temps c'est cool ça.

    14 janvier 2012 at 22 10 01 01011
  • Reply Mymou

    enfin une expo qui m'interesse et que j'aurais le temps d'aller voir. Merci Dany

    18 janvier 2012 at 22 10 00 01001
  • Laisser un commentaire