Follow:
Cuisine

Gâteau aux poires et au rhum

Janvier c’est le bon moment pour manger des poires. Manger des fruits selon leur saisonnalité c’est le meilleur moyen pour se régaler à moindre coût et l’assurance d’avoir des produits de qualité dont la culture respecte l’environnement. Pour cela on fait confiance à Potager City depuis deux ans maintenant. Dans notre panier cette semaine des Passe-Crassane : une grosse poire d’hiver à peau jaune marbrée et à chair juteuse et granuleuse. J’ai décidé de l’incorporer dans une recette de gâteau facile savoureuse que je partage avec vous aujourd’hui.

Cette recette extraite du magazine Cuisine Actuelle peut être réalisée avec les enfants parce qu’elle utilise un pot de fromage blanc comme unité de mesure. Les gamins adorent ça !
Pour 4 personnes

  • 2 poires
  • 1 petit pot de fromage blanc
  • le jus d’un demi citron
  • 3 œufs
  • 20g de beurre
  • 1 pot de farine
  • 1,5 pot de sucre semoule
  • 1 demi pot d’huile végétale (coco, tournesol…)
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuill à soupe de rhum

Préparation

Pelez les poires, coupez-les en deux et retirez le cœur et les pépins. Taillez les poires en dés et arrosez-les de jus de citron.
Préchauffez le four th. 6 (180 °C). Fouettez les œufs dans un saladier avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le fromage blanc et la farine. Mélangez, puis incorporez l’huile, le sel, la levure et le rhum. Fouettez à nouveau, puis ajoutez les dés de poires.
Versez la préparation dans un moule beurré à bords hauts. Enfournez 35 min environ. Dégustez tiède ou froid.

 

 

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Reply Isabelle

    Il est super appétissant et moelleux. Je suis comme toi, je respecte la saisonnalité des produits et en ce moment nous avons de magnifiques légumes racines (carottes, panas, navets, betteraves….) mais également des poires sublimes dont j’ai fait des tartes et bientôt une recette de crêpes. Je trouve dommage, en ce moment, de voir, sur des blogs notamment, des recettes avec concombres, aubergines, tomates qui n’ont, en plus d’être une aberration écologique, aucun intérêt gustatif. Bravo à toi.

    21 janvier 2017 at 15 03 42 01421
    • Reply D.

      Malheureusement beaucoup de personnes ne connaissent pas l’importance de respecter le rythme des saisons dans l’assiette et les conséquences sur l’environnement. Moi même je ne l’ai découvert qu’il y a quelques années. Du coup j’essaye chaque fois que je peux de faire la promo de ce type de choix…Des crêpes avec de la poire ? Mmmmmh je demande à voir ^^^Parlant des racines, nous vons des rutabaga cette semaine que nous avons tous hâte de déguster 😀

      23 janvier 2017 at 14 02 39 01391
      • Reply Isabelle

        J’aime beaucoup les rutabagas, en fait j’aime tous les végétaux. Je prône cela aussi autant que je peux, sur le blog mais pas que, en rappelant aussi que le goût n’y est pas. Le plus « bel » exemple, ces fraises d’Huelva, dures, blanches, tellement noyés dans les mousses chimiques que les producteurs refusent d’en manger, mais on les voit de moins en moins depuis quelques années, alors qu’avant il y en avait des montagnes, chez les commerçants, en hiver.

        26 janvier 2017 at 19 07 26 01261
        • Reply D.

          Les fraises sont un parfait exemple en effet. Malheureusement il faut encore faire énormément de sensibilisation. Il devrait y avoir des campagnes nationales, mais bon…

          8 février 2017 at 10 10 33 02332

    Laisser un commentaire