Follow:
Musique

Harlem Swing

J’ai toujours regardé d’un œil étrange ceux qui affirment avoir voulu naître à telle ou telle époque qu’ils jugent-pour X ou Y raisons-belle.
C’est que je suis partisane du « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras », alors le fait d’entendre des personnes dire qu’elles auraient aimé vivre à une époque dont on ne garde finalement que le glamour des photographies relève pour moi d’une naïve candeur.
Et pourtant, oui pourtant, hier pour commencer à fêter dignement l’année de plus qui m’est offerte(aujourd’hui même), j’étais à Harlem…Et j’y serai  bien restée !

Hier soir pour la dernière du (malheureusement trop court) spectacle musical « Harlem Swing », les Folies Bergère se sont transformées en Cotton Club.
Je vous avais fait part ici de ma fascination pour le mouvement Harlem Renaissance, cette époque dans les années 20 où tout se passait à Harlem…

Le lire est une chose, le vivre une autre.
Grâce à l’incroyable troupe de chanteurs et de comédiens menée par Richard E Mltby Jr, concepteur et metteur en scène du show et Arthur Faria, chorégraphe, c’est désormais chose faite !

Crédit photos : Emmanuel Donny

 Sur scène 3 femmes et deux hommes ainsi qu’un band extra investissent le répertoire de Fats Waller une légende du Jazz des années 20.

Pour la petite histoire, Fats Waller, pianiste, chanteur et compositeur était tellement populaire à l’époque où la ségrégation semait encore la terreur aux États-Unis, que les homme d’Al Capone un jour le kidnappèrent afin qu’il viennent jouer à l’anniversaire du parrain. 
Le film de Michel Gondry « Soyez Sympa Rembobinez » fait également un clin d’oeil à cette légende du Jazz, en consacrant le synopsis à la réalisation d’un documentaire sur sa personne.
Bref tout ça pour vous dire que Fats Waller, c’est du lourd !



« Harlem Swing », en VO « Ain’t Misbehavin'(titre de Fats Waller) est un classique de Broadway à la recette simple mais efficace :

Crédit photos : Emmanuel Donny

Crédit photos : Emmanuel Donny

Crédit photos : Emmanuel Donny

 Des chansons qui abordent les thèmes classiques de-ce qui deviendra plus tard le Rythm and Blues et par certains aspects le Rock and Roll-l’amour, la rupture et les relations homme/femmes en général.
Des solos, des trios, des duos de danse et de chants portés par des artistes aux voix juste Waouuu !
C’est drôle, romantique, coquin, émouvant, mais toujours rythmé !
Et je ne vous parle même pas des costumes qui témoignent du faste de l’époque !
Lorsqu’au bout de deux heures de Show la troupe entame le fameux What Did I Do (To Be So Black and Blue)? reprit avec succès par Louis Armstrong, les étoiles se fixent définitivement dans les yeux pour ne plus les quitter !
Malheureusement la troupe elle a quitté Paris hier, mais ce billet (parmi tant d’autres) est une bouteille à la mer pour que le spectacle revienne sur nos planches pour une durée plus longue.



Je vous laisse avec le très bon reportage qu’avait consacré Télé Matin au spectacle.

Partager
Plus Ancien Plus Récent

3 Commentaires

  • Reply B.

    J'adore l'entrée en matière (hier j'étais à Harlem…) ! Un billet qui donne bien envie de le voir ce spectacle, du coup, je me joins à cette bouteille à la mer en espérant que la troupe repasse par Paris 🙂

    31 octobre 2011 at 19 07 00 100010
  • Reply marigaz

    … et en province !
    Mince, voilà le genre de spectacle dont j'aurai bien voulu me délecter aussi 😉

    7 novembre 2011 at 0 12 03 110311
  • Reply D.

    Oui c'est vrai, en province aussi !!!
    Vous auriez ADORE c'est sur ! 🙂

    7 novembre 2011 at 11 11 04 110411
  • Laisser un commentaire