Follow:
Uncategorized

La recette : Cheesecake deux choco et myrtilles

wpid-PhotoGrid_1364575587933.png

Le Cheesecake j’adore ça ! J’en ai testé plusieurs à la maison, notamment grâce à mon petit bouquin Marabout dédié au sujet et également via mes recherches sur le net auprès de nombreux aficionados.

cheese
Depuis mon premier Cheesecake chocolat blanc-Spéculos ici, j’ai rapidement varié les plaisirs : Crème de marrons ici, mangue , citron ici  et j’en passe.

Niveau garniture, je ne fais pas systématiquement appel au fameux cream cheese (Philadelphia ou St Morêt). D’ailleurs j’ai constaté que ceux qui n’aiment pas les cheesecake n’ont en général goûté que cette version.

Pour ceux qui débutent en Cheesecake, n’hésitez pas à cliquer sur les liens des recette ci-dessus afin de voir la réalisation étapes par étapes.
C’est un gâteau qui a l’air comme compliqué comme ça, mais il est beaucoup plus facile à réaliser qu’un gâteau au yaourt. Si si !

Et n’allez pas croire qu’un moule à charnières soit indispensable. Il suffit de tapisser un simple moule à manqué de papier cuisson.

wpid-IMG_20130329_101905.jpg
Pour cette recette (qui est celle du cheesecake à la mangue que j’ai adapté), je me suis laissée allée a un peu de fantaisie avec une base au chocolat.
J’ai utilisé des palets bretons (bien plus savoureux que les petits beurre), que j’ai complété avec le surplus de mon dernier appareil à crumble conservé au congélo (Je fais désormais mon appareil à crumble sans mesures. L’eventuel surplus se conserve parfaitement au congelo et permet de se faire plaisir quand on souhaite).
J’ai rajouté au mélange beurre (85g)/crumble/palets bretons réduits en miettes, environ 100g de chocolat en poudre Van Houten (le seul chocolat en poudre digne d’être utilisé en pâtisserie !).
Pour la garniture de fruits, j’ai utilisé de la confiture de myrtilles (environ 50g) à laquelle j’ai ajoute 100g d’un mélange de fruits rouges qu’il me restait. Un petit tour au mixeur et j’avais mon coulis.

wpid-IMG_20130329_111017.jpg
On poursuit le montage du gâteau comme toujours a la manière d’un marbré.
On enfourne pour une heure. On entrouvre ensuite le four sans déplacer le gâteau et on laisse refroidir une heure, le four éteint.
Ensuite direction le réfrigérateur pour 4h minimum. Une nuit entière c est encore meilleur, quand le fromage blanc est bien condensé.

image

Je suis assez satisfaite de cette déclinaison. Je trouve le cheesecake frais, mes convives ont aimé.

Pour ma part peut-être un peu trop frais (même si la base au choco est toute douce ) car les fruits rouges contiennent de l’acidité ainsi que le fromage blanc. Pour cette raison, j’essaierai cet été avec du cream cheese et pour la déco des fruits frais.

Et vous, vous parlez cheesecake ?

PS : je m’excuse d’avance pour la gymnastique que je vous inflige de liens en liens pour réaliser cette recette, mais c’est comme ça que je procède moi-même quand je cuisine et c’est pour moi le meilleur moyen de gagner en autonomie et en spontanéité.

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire