Follow:
Lecture

L’attrape-coeurs

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans ce livre. J’étais pourtant très intéressée par cette tranche de vie adolescente.
En réalité c’est la traduction qui m’a un peu dérangée, j’ai eu le sentiment de lire une version tronquée du roman culte de JD Salinger. Malheureusement c’est le problème de la VF que l’on arrive à contourner au cinéma grâce à la VOST(et encore!), mais pour la littérature à moins de prendre son Harraps à deux mains, il faut s’accommoder d’une traduction parfois un peu hasardeuse.

Le problème de l’attrape-coeurs c’est le phrasé très argotique de l’auteur, pas si évident que ça à transcrire sans tomber dans un truc mi amusant-mi étrange.

Hormis ce petit désagrément, la substance du roman est bien là (sinon je ne vois pas comment toute une génération en aurait fait un roman culte. D’ailleurs je me demande toujours laquelle parce que les personnes que je connais qui vraiment adoré ce roman sont plutôt d’âge variable.)
Ce que j’ai aimé dans ce récit à la première personne, c’est la plume de l’auteur(adulte) très présente, son avis omniprésent, ses influences, sa satire du cinéma classique américain et de l’art en général. Un peu comme si l’histoire de cet ado en fugue était juste un prétexte pour faire réfléchir sur de nombreux sujets dont le passage à l’âge adulte. La suffisance des grandes personnes qui pensent encore que celui qui est plus âgé a l’autorité de l’expérience.

Et surtout un charmant plaidoyer à l’attention de ceux qui pensent encore que la valeur attend le nombre de années.
Le parcours initiatique du héros au prise avec les affres de l’adolescence, mais déjà happé par les interrogations de l’entrée dans l’âge adulte, m’a un peu rappelé celui de Billy Elliot le héros du film de Stephen Daldry (2000), mais l’attrape-coeurs est unique donc il m’est impossible de faire un portrait croisé de ces deux oeuvres.

Si vous avez aimé l’une, vous aimerez l’autre.

Partager
Plus Ancien Plus Récent

6 Commentaires

  • Reply nubiennes

    On m’avait conseillé le nouveau Beyala que j’ai lu le jour suivant mon achat en quelques heures parce que j’absorbe les livres d’une traite sans y revenir .Je dois dire que c’est un très bon livre qui m’a fait voyager dans Pantin à travers les yeux de l’héroïne de 14 ans qui se nomme pauline .L’histoire est une tragi-comédie rondement menée .J’aime que les livres m’apportent une expérience et je n’en suis pas sorti mécontent .

    10 février 2009 at 12 12 20 02202
  • Reply D.

    Hello Nubien, ça fait longtemps que je dois lire C.B, mais l’occasion ne s’est pas présentée. Faudrait vraiment que j’essaye un jour, histoire d’avoir un avis sur autre chose que ses frasques amoureuses.

    10 février 2009 at 14 02 25 02252
  • Reply nubiennes

    Ah non le livre sur sa coucherie ,non merci …je ne vois pas l’intérêt de ce livre d’ailleurs comme du Angot,Catherine M etc…contrairement à celui là .J’aime pas le poeplisme décérébré et tapageur même si c’est bien écrit .

    10 février 2009 at 14 02 32 02322
  • Reply D.

    Je ne parlais pas de ce livre là, je parlais de son comportement lors des interview qu’elle donne, qui ne donne pas forcément envie de s’interesser à sa « vraie » littérature.Mais bon je ne la jugerai que sur ses écrits.

    10 février 2009 at 15 03 14 02142
  • Reply nubiennes

    C’est vrai qu’elle est perçu comme une bounty mais tant pis je l’ai mis sur mon blog même si elle se fait insulter .Cette affirmation est dû à certain qui voulait radicaliser la cause noire mais ce n’était pas le moment et le problème c’est qu’elle ne sait pas s’arrêter dans cette dénagation et elle est allé sur tout les plateaux vendre cette soupe froide .C’est vrai que cela lui a valu cette qualification mais comme on m’a conseillé le livre je me devais de le lire par curiosité .D’ailleurs elle continue dans son bouquin à énoncer par bribes ce qu’elle pense .Il faut savoir que c’est en parti grâce à elle si Harry est sur Tf1 à force de gueuler qu’il n’y a pas de noirs.Elle souffre comme beaucoup de cet égo parfois démesuré qui veut en fait tellement pousser les choses que cela en devient vexant pour les autres .Parfois l’on croit faire le bien mais finalement on se rend compte que l’interlocuteur n’est pas du même avis .Malheureusement cela arrive tout les jours,l’homme en général est de plus en plus orgueilleux et surtout mesquin .Les personnes ne relativisent plus mais ils zappent comme devant leur poste de tv .On ne peut pas appeler cela une société moderne . D’ailleurs cela se ressent dès que l’on demande à une personne lambda pourquoi elle est fachée avec untel .Il y a un moment de flottement puis puis le cerveau reptilien prend le dessus et l’on entend un tchip …ou des onomatopées vulgaires .Cette personne n’est même pas capable d’argumenter une remarque des plus primaire .Donc nous sommes intellectuellement dans l’ère de la préhistoire .

    10 février 2009 at 16 04 42 02422
  • Reply mariga(z)

    J’ai relu l’attrape coeur en 2005, avant d’aller à NYC… Juste pour me plonger dans l’atmosphère, même si c’est surané…A 14-15 ans , j’avais adoré… Je crois que c’est l’esprit de liberté qui se dégageait de l’histoire… En revanche, il y a 3/4 ans, hormis quelques passages, j’ai mieux apprécié l’écriture pour elle même, l’histoire n’étant qu’un prétexte finalement pour frôler avec un aspect malsain ?Soit, je suis incapable de te diren si j’ai aimé ou pas… C’est très confus 🙂 L’émotion n’était plus là, sans doute ?

    11 février 2009 at 13 01 41 02412
  • Laisser un commentaire