Follow:
MATERNITE

Ma grossesse bien-être

Look de grossesse

Si vous me suivez depuis le début de ma grossesse vous savez que ces 9 derniers mois n’ont pas été de tout repos niveau bien-être. Après un premier trimestre franchement chaotique et déprimant, j’ai connu un second trimestre (disons plutôt vers le 5ème mois) plus reposant. Je ne dirais pas que tous les vilains effets négatifs avaient disparus, mais disons que les plus handicapants m’ont un peu lâché la grappe et permis de connaître des jours heureux.

Il faut vraiment vivre toutes ces choses désagréables-cumulées-pour comprendre pourquoi certaines femmes comptent les jours qui les séparent de la fin de leur grossesse. Lorsque tu souffres littéralement dans ta chair et que des gens te disent « profite ! », tu te dis que c’est vraiment trop injuste ! Hé oui nous ne sommes pas toutes égales face aux effets secondaires de la grossesse (A ce sujet ce billet d’Alex m’a particulièrement touché et je lui souhaite beaucoup de courage pour la suite de sa grossesse).

Parce que porter la vie lorsqu’on l’a souhaité reste tout de même une bénédiction, il est parfois difficile de s’en plaindre et cela peut passer pour de l’ingratitude auprès de certaines personnes qui rencontrent des difficultés à ce niveau. Ce que je peux comprendre, mais nous sommes humaines et pour que nous le restions il est bon que l’on puisse également entendre et dire ce mal-être là. Mais je pense vous en avoir assez dit sur le sujet et parce qu’il y a également des jours avec- et heureusement- je voudrais partager avec vous ces choses qui m’ont fait beaucoup de bien et qui m’ont permis de relativiser ou de tout simplement me sentir mieux.

 

♥un amour de sage-femme♥

keeep-calm

Photo : supermug.co.uk

Ayant découvert qu’un cabinet venait d’ouvrir à dix minutes de chez moi, j’ai décidé que je serai suivie par une sage-femme (en lieu et place d’une gynécologue comme ce fut le cas pour ma grossesse précédente) en attendant le suivi en maternité du second trimestre. J’ai fait la rencontre d’une femme formidable avec qui j’ai pu lors de chaque visite échanger non seulement sur mes propres sensations (encore heureux, mais croyez-moi ça n’est pas si évident que ça !), mais également sur des sujets ayant trait à la grossesse et à la féminité de manière générale. Nous avons par exemple longuement échangé sur les violences obstétricales dont on parle de plus en plus, ainsi que sur la grossophobie. Je me suis lancée sur ces terrains avec elle, parce que j’ai tout de suite vu que sa manière de faire était différente, qu’elle était plus à l’écoute, plus respectueuse de mes sensations. Je lui ai confié que j’avais discuté avec beaucoup de femmes (dont mes lectrices) qui m’avaient fait part d’expériences de visites gynécologiques traumatisantes et qui par conséquent n’osaient plus consulter, même pour le frottis pourtant si important ou encore pour la contraception. Elle m’a répondu que c’était bien dommage et qu’elle voudrait bien accueillir ces femmes en consultation et les remettre en confiance si elles le souhaitaient. J’en profite pour vous rappeler-parce que je ne le savais pas moi-même-que les sages femmes sont à même d’effectuer un suivi gynécologique classique (en dehors de toute pathologie). Son cabinet se trouve à Clichy (92) alors si vous avez besoin d’une adresse « safe », n’hésitez pas à m’envoyer un mail, je vous la communiquerai avec plaisir !

♥Un corps aux petits soins (parfois)♥

Je ne vais pas vous mentir : durant mon premier trimestre j’étais un vrai zombie. Je me contentais d’une douche deux fois par jour et je ne prenais même plus la peine d’hydrater mon corps. Je n’en avais tout simplement pas la force ! J’ai fait des efforts les jours où je devais aller bosser (j’ai d’ailleurs dû abréger mes missions), mais pour le reste rien. Vêtements enfilés à même la peau de croco qui démange. J’étais tellement malade que je ne sentais rien. Je me traînais entre mon lit, la douche et la cuvette des WC. Et puis un jour j’ai commencé à aller mieux et je me suis dit que je méritais mieux que cette peau de serpent en mutation.

Grossesse bien-être

*Masser son corps pour se le réaproprier

Lorsque je me sentais mal, j’avais bien entendu du mal avec les odeurs ambiantes, mais également celles qui émanaient de mon propre corps. J’avais la sensation d’être une sorte d’animal et que ce corps ne m’appartenait plus. Lorsque j’ai commencé à aller mieux, j’ai repris goût à quelques plaisirs cosmétiques comme s’enduire le corps encore légèrement humide d’une bonne crème onctueuse et nourrissante. J’en ai testé plusieurs. Il y avait du boulot, lol ! Mais si je devais n’en retenir qu’une seule se serait La confidente de la marque Omum. Une crème bio, très riche et dense à la texture fouettée qui fond sur la peau pour la nourrir en profondeur. Ceci grâce à sa composition riche en Karité, huile de sésame et Aloe Vera. Nourrissante et apaisante, elle va non seulement prévenir l’apparition de vergetures (je n’en ai pas eu une seule pour cette grossesse ni la précédente donc sur ce point je suis mal placée pour vous conseiller de manière formelle), mais également apaiser les peaux irritées. Elle sent en plus divinement bon ! Je n’ai qu’une seule critique à lui faire : le pot…Trop petit !

Et si vous avez la force de tenir debout, je vous recommande le massage du corps avec une brosse aux poils souples (voir photo. J’ai acheté ma brosse chez Monoprix). Je vous en avais déjà parlé ici pour les lectrices les plus anciennes, malheureusement j’ai perdu le billet que je lui avais consacré suite un problème technique. Mais promis je vous en reparlerai parce que je trouve cette méthode hyper régénérante. Je vais m’y remettre après mon accouchement alors ce sera l’occasion de revenir dessus. Mais sachez que le brossage de la peau à sec correspond à un drainage lymphatique. Un moyen de détoxifier et purifier l’organisme, améliorer la circulation sanguine et l’aspect de la peau, le tout de manière tout à fait naturelle. Pour en savoir plus je vous invite à regarder cette vidéo sur laquelle je m’étais appuyée pour me lancer.

Galets de bain nature et découverte

Je n’ai pas de baignoire à la maison, alors j’ai profité de nos séjours ailleurs durant ces derniers mois pour me faire de bons bains relaxants (une à deux fois par semaine). Inutile de vous dire que la présence d’une baignoire est devenue un critère de choix pour effectuer nos locations ! J’avais prévu mon coup et mis tout en œuvre pour que ces bains me soient profitables. Pour cela rien de tel que des petits booster que l’on fait fondre dans l’eau. J’en ai trois :

*Les galets de bain bio Nature&Découvertes

Vendus à l’unité ou dans un bocal contenant plusieurs galets, ils parfument délicatement le bain et procurent une aident à la détente. Certains peuvent contenir des huiles essentielles, mais en quantité si infime que cela ne présente aucun danger pour les femmes enceintes. En cas de doute n’hésitez pas à demander un avis médical !

huiles végétales

*Les huiles végétales naturelles et nourrissantes

Dans mon bain je n’hésite pas à rajouter une bonne dose d’huile végétale bio. Mes préférées : Amande douce, Jojoba ou coco ! J’ai squatté ces derniers mois celle de la marque bio Noire O Naturel. C’est celle que j’utilise pour nourrir les cheveux secs de ma fille et du coup en voyage ça me fait un produit de moins à transporter. Elle a une odeur vraiment agréable !

Sel d'espsom

*Le sel d’Epsom

Dans le même bain je rajoute 3 à 4 grosses poignées de sel d’Epsom ou Sulfate de magnésium. Cette poudre cristalline blanche n’a pas son pareil pour venir à bout des jambes lourdes et relancer la circulation sanguine ! Si vous n’avez pas de baignoire, vous pouvez d’ailleurs vous équiper d’une bassine et réaliser un bain de pieds qui aura les mêmes effets sur vos jambes de bois. Ce truc a sauvé mon été ( Tellement salvateur après une petite randonnée à la montagne) !

♥ L’esprit au repos♥

Nina Simone

S’il y a bien une chose qui m’a aidé à lâche prise lorsque ça n’allait vraiment pas bien ces derniers mois c’est la musique ! Je me suis même abonnée à Deezer c’est vous dire ! Pas une journée ne passait sans que je ne me passe des titres de mes artistes favoris, tous genres confondus. J’aimais aussi beaucoup me laisser bercer par des playlists thématiques. Il y en a plein et avec des thèmes propices à la détente comme « Cocooning » ou « Jour de pluie »; vous savez ces moments où l’on s’autorise à ne rien faire et à traîner sous la couette ou s’endormir dans son bain. Quand vous n’allez pas bien, n’oubliez jamais de vous mettre un peu de musique !

♥ »En pleine conscience » de Sandra Cardot♥

livre en pleine conscience

J’ai énormément lu durant ces 9 derniers mois. Des romans (dont je dois trouver le temps de vous parler), mais également des livres plus fonctionnels de développement personnel ou de bien-être. Parmi ces derniers, il y a le livre de Sandra Cardot :

En pleine conscience. Itinéraire lucide vers le bonheur spirituel

 » Il y a cinq ans de cela, jamais je n’aurais pensé changer ma vision du monde et de la vie comme maintenant. Il aura fallu une situation extrême pour me rendre plus forte que tout, avec en prime un bonheur spirituel qui me porte chaque jour et qui me donne la foi. Non pas en un dieu ou en une religion, mais foi en moi.  »

Il se trouve que c’est au moment où j’étais le plus mal que les éditions Michalon m’ont envoyé cet ouvrage paru en juin 2016. Heureux hasard ? A vous de juger, mais il tombait particulièrement à pic ! La pleine conscience ça me parle. J’ai découvert cette disposition de l’esprit avec la méditation. C’est une manière d’être aux évènements et aux choses, qui nous permet de nous détacher de tout jugement et de toute projection, afin de laisser en quelque sorte couler sur nous les mauvaises ondes qui ont tendance à nous miner et de se nourrir uniquement du positif. Cela permet d’évacuer la mélancolie, le stress et tout un tas de sentiments négatifs que l’on peut ressentir dans des moments difficiles (ressentiment, culpabilité etc.).

Ce livre c’est le parcours de Sandra Cardot, une artiste (photographe, chanteuse…) dont l’univers bascule après  la mort de son père. Elle sombre dans la déprime qui se mue peu à peu en dépression. Sandra explique comment grâce à la Pleine Conscience elle a réussi à retrouver pied, lentement, mais sûrement. Elle explique son mal-être et les différentes étapes qu’elle a traversées pour réussir à se trouver. Le livre est organisé par chapitres qui suivent un ordre de progression et ponctués de conseils à retenir comme un code de conduite, des warnings que nous pouvons activer intérieurement lorsque l’on sent que ça ne va pas. Des choses simples, mais que l’on a tendance à oublier et encore plus lorsque l’on a perdu tout repère et que l’on a l’impression que son monde s’écroule. Ce n’est pas un remède à la dépression, mais une béquille à glisser sur sa table de chevet pour s’en lire quelques pages les jours sans.

♥ Réparer et préparer le corps avec la réflexologie plantaire♥

Reflexologie plantaire

Si vous êtes encore là alors tant mieux parce que je vous ai gardé le meilleur pour la fin !

Hé oui, la réflexologie plantaire est ma grande découverte de cette grossesse et j’ai vraiment été conquise par cette thérapie issue de la médecine traditionnelle chinoise. J’ai eu la chance d’être contactée par le Docteur Michèle Nicoué-Paschoud, qui lisait mon blog (séquence émotion et fierté^^). Docteur en pharmacie depuis 1983 elle est réflexologue depuis 2003. Elle est également auteure de deux ouvrages sur la cosmétique naturelle parus aux éditions Robert Laffont. Madame Nicoué-Paschoud m’a contacté afin de me proposer 3 à 4 séances de réflexologie plantaire, suite à l’annonce de ma grossesse  sur le blog. J’avais déjà entendu parler de cette discipline sans jamais sauter le pas et après m’être renseignée et obtenu  la confirmation que cette thérapie était tout à fait compatible avec la grossesse, j’ai accepté !

En quoi ça consiste ?

Le praticien vous allonge sur une table de massage, les pieds nus. Situé à l’autre extrémité de la table, il va effectuer à l’aide de ses mains des pressions sur les pieds (la plante et tout le pourtour). La sensation que vous allez éprouver dépend de l’intensité des pressions mais aussi surtout de votre sensibilité.

Pour ma part je dirais que je n’ai quasiment rien senti. Rien de désagréable en tout cas. Au cours des séances ma praticienne prenait néanmoins le  soin de me demander régulièrement si elle n’y allait pas trop fort.

La réflexologie est basée sur le postulat que le corps entier se reflète dans une partie de lui-même. Ainsi chaque zone du pied correspond à un organe, une glande ou une partie du corps. Ces zones sont appelées « Zones réflexes » (nous en possédons 7200 !). Le but de la manœuvre est de parcourir ces zones à la recherche d’un tissu modifié qui donne une information sur le bon fonctionnement de l’organe correspondant. Ainsi en touchant telle zone, on peut agir sur le foi, telle autre le pancréas ou encore les yeux et ainsi de suite. Les pieds sont donc le support du soin qui vise à rétablir l’équilibre énergétique dans les parties du corps correspondantes aux zones touchées. Pour faciliter ses mouvements ma praticienne s’aide d’une huile végétale compatible avec mon état de grossesse.

Les pressions exercées lors de la séance ont provoqué chez moi une détente immédiate. Il n’était pas rare que je m’endorme hi hi !

Quand et pourquoi consulter pendant la grossesse ?

Longtemps méconnue ou marginalisée comme son homologue acupuncture, la réflexologie plantaire est aujourd’hui considéré comme une thérapie efficace pour faire face aux maux de la grossesse, mais également comme une méthode douce et naturelle de préparation à l’accouchement.

Il est recommandé de consulter à partir du quatrième mois de grossesse, lorsque l’embryon est définitivement formé.

Nausées, hyper-salivation, mal de dos et de lombaires, stress, fatigue intense, insomnies, jambes lourdes…Autant de maux de la grossesse que la réflexologie plantaire peut soulager.

Pour ma part, je cumulais un peu de tous ces maux et j’avais particulièrement mal au niveau de lombaires, ainsi que des douleurs ligamentaires.

Comment se déroule une séance ?

Lors de notre premier rdv ma praticienne m’a soumis à un questionnaire de santé pour s’enquérir de mon état général. Je n’ai pas particulièrement insisté sur tous les maux qui me minaient et j’ai été agréablement surprise qu’à la fin de la séance elle me fasse part de dysfonctionnements qu’elle avait pu détecter et dont je ne lui avais pas fait part. Sur le fait par exemple que je ne buvais pas assez d’eau (à cause de mes horribles nausées !).

Chaque séance dure entre 45 minutes et 1 heure et comprend de manière générale un rééquilibrage du système endocrinien, un drainage lymphatique et une décontraction du réseau des nerfs situé au niveau de l’abdomen, entre le sternum et le nombril (c’est ce qu’on appelle le plexus solaire).

La séance peut être accompagnée par une musique relaxante. Ma praticienne étant très sympathique et moi très bavarde nous échangions (les fois ou je ne dormais pas ah ah !) sur des sujets et d’autres. Liés à la grossesse ou à la vie de femme en général. Un vrai moment de détente et de partage ! La réflexologie, accorde une grande place à l’écoute et au dialogue.

De trois séances prévues au départ ( nous avons essayé de les caser à 15 jours 3 semaines d’intervalle avec les vacances), nous en avons finalement fait 6 ou 7 si ma mémoire est bonne. En fait à l’issue de ma troisième séance ma praticienne m’a demandé si je souhaitais poursuivre et que si jamais c’était le cas ce serais un plaisir pour elle de me suivre jusqu’à mon terme. J’ai bien entendu accepté ! Parce que ce que je ne vous ai pas dit c’est que mon mal de lombaires s’est envolé dès la première séance et n’est jamais revenu. J’ai également ressenti après chaque séance un véritable bien-être généralisé.

En ce qui concerne la préparation à l’accouchement, lors des deux dernières séances (situées à une date rapprochée du terme), le réflexologue va pouvoir agir sur le positionnement du bébé, l’ouverture du col et même les contractions ! Dans certains pays les femmes peuvent être accompagnées de leur réflexologue en salle d’accouchement…Le pied quoi hi hi ^^

Contres indications et prix

La réflexologie est contre-indiquée en cas d’hypertension importante, thrombose, œdème, saignement vaginal ou quand la future maman doit rester alitée. N’étant pas médecin je ne peux pas vous délivrer une liste exhaustive et vous invite en cas de doute à solliciter un avis médical. Les Sage-femmes s’y connaissent très bien, n’hésitez pas à leur demander.

En ce qui concerne les prix, il faut compter entre 40 et 60€ pour une séance d’une heure. A titre indicatif.

Je vous invite à consulter les annuaires santé de votre département pour obtenir la liste des praticiens. Ma praticienne consulte à Paris Bastille et en Seine et Marne. Si cela vous intéresse n’hésitez pas à m’envoyer un mail, je vous communiquerai ses coordonnées.

Sachez par ailleurs que j’ai réalisé une interview du Docteur Michèle Nicoué-Paschoud, dans le numéro du magazine New African Woman actuellement en kiosques (édition française, oct-nov-décembre 2016, disponible en version numérique ici).

Je compte revoir ma praticienne après l’accouchement car c’est une méthode qui est préconisée également en suite de couches histoire de ré-équilibrer tout ce qui a été déplacé. En plus, elle m’a assuré que je pouvais venir avec bébé pour une séance d’apprentissage en duo. Je me réjouis d’avance^^

J’espère que ce billet vous aura plu et qu’il vous aura donné quelques clés pour aborder au mieux votre grossesse. Je vous présenterai dans un prochain article le livre que vous apercevez en photo et que je considère comme l’ouvrage de référence en matière de grossesse et au delà !

N’hésitez pas partager en commentaire les astuces bien-être qui ont marché pour vous, cela pourrait en aider plus d’une♥

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Reply Best of D. - Grossesse : restons en bons termes…1/2

    […] La médecine douce : acupuncture, ostéopathie, homéopathie, réflexologie Plantaire […]

    12 décembre 2016 at 13 01 07 120712
  • Laisser un commentaire