Follow:
Non classé

Moi je veux mourrir sur scène

J’ai pensé à cette magnifique chanson de Dalida lorsque j’ai appris le décès de Madame Makeba.

« Moi je veux mourir sur scène

En chantant jusqu’au bout

Mourir sans la moindre peine

Du corps bien orchestré

Moi je veux mourir sur scène,

C’est là que je suis née. »

Miriam Makeba est décédée dans la nuit de dimanche à lundi, d’une crise cardiaque peu après un concert donné dans le sud de l’Italie.Elle s’évanouit juste après le rappel et elle est transportée d’urgence dans une clinique où les medecins tenteront en vain de la réanimer.

Elle avait comme bon nombre d’artistes décidé de soutenir le combat du jeune écrivain Roberto Saviano menacé de mort par la mafia et contraint à l’exil pour son livre enquête « Gomorra » dans lequel il dépeint Naples et la Campanie dominées par la criminalité organisée et la Camorra(mafia italienne). Pour l’auteur, un concert « anti-mafia » avait été organisé à Castel Volturno sur les terres de la Camorra. Le livre de Saviano qui a été adapté au cinéma a remporté le prix du jury au dernier Festival de Cannes et représentera l’Italie aux prochains Oscars. A l’image de Salman Rushdie, Roverto Saviano est désormais contraint de vivre caché et protégé.

On comprends dès lors pourquoi il était important pour celle qui fut l’un des symboles les plus puissants de la lutte contre l’Apartheid en Afrique du Sud de faire entendre sa voix pour soutenir ce dernier combat.

Elle avait elle même connu l’exil forcé lorsqu’à la suite d’un discours à la Tribune des Nations Unies en 1963, le gouvernement Sud-Africain lui confisque se passeport et lui retire sa nationalité. Mais celle qui connait déjà un succès planétaire avec son titre « Pata Pata » peut compter sur le même type de soutient dont bénéficie aujourd’hui Roberto Saviano Elle épousera par la suite le leader des Black Panthers, Stokely Carmichael et se réfugie en Guinée.

En 1990 Nelson Mandela réussi à la convaincre de retourner sur sa terre natale, mettant ainsi fin à 30 ans d’exil.

J’aurais voulu faire un classique « en mode musique » sur Miriam Makeba dans lequel j’analyserais son style qui est tout ce que j’aime en matière de style vestimentaire, mais faute de l’avoir fait plus tôt,je vous laisse simplement découvrir ce documentaire de 10 minutes sur cette grande dame, dans lequel vous pourrez remarquer son style 70’z remarquable, mais aussi peut être découvrir un petit peu d’elle si vous ne la connaissiez pas.

En réalité, je déteste les hommages post-mortem car ils sonnent comme une approbation qui vient trop tard.Peu importe.

Good bye Mama Africa.

Partager
Plus Ancien Plus Récent

2 Commentaires

  • Reply Oriane

    Coucou ! Je ne sais pas si tu liras la réponse chez moi, alors je te le dis ici : Si tu veux prendre ma photo tu peux, il te suffit de la copier directement je pense. Et puis en ce qui concerne l’agrandissement des photos sur blogspot, je peux te le récapituler par mail si tu veux. Fais-le moi savoir, et tu verras c’est assez simple. 😉

    13 novembre 2008 at 11 11 44 114411
  • Reply D.

    Merci mdame!Je passe faire un petit tour chez toi.😉

    13 novembre 2008 at 12 12 46 114611
  • Laisser un commentaire