Follow:
Life etc.

NO MORE BLACK


« No more black »
C’est le nom original qu’avait choisi une firme américaine pour commercialiser un produit inédit qui bouleversa de façon irrémédiable et sans précédent l’esthétisme afro : le défrisage dit à froid, par opposition au peigne en métal brûlant que l’on passait alors dans les cheveux pour les lisser.No more black, le ton était donné et il ne fut plus question d’en changer, au risque d’être traité d’afrocentriste ou de rétrograde par ses pairs. Qu’on se le dise, ce produit qui permettait de gommer un peu de sa négritude fut une véritable avancée.
Aujourd’hui disons que c’est plus une question de goût ou d’habitude (C‘est du moins ce que l‘on s‘efforce de se dire).

No more black.
C’est un peu ce que j’ai envie de dire aux directeurs de la rédaction, aux redacs chefs, aux journalistes, aux chroniqueurs et à tous ces esprits bien pensants de la presse écrite qui pensent rendre un hommage bien mérité à la mal aimée de la mode en lui consacrant des dossiers, des sujets, des articles qui rivalisent de médiocrité.

No more black.
Pourquoi ne pas abandonner définitivement le terme galvaudé mais pour certains néanmoins à la mode ou euphémisant  « black », pour celui de noire.
Que quelqu’un m’explique (thèse/antithèse/synthèse) en quoi le terme « black » est plus approprié que celui de noire. N’est-il pas plus élégant de dire « un jolie femme noire », qu’une « belle black »?

J’ai imposé à mon entourage de ne plus prononcer « black » en ma présence. C’est comme ça, il faut composer avec. C’est aussi simple que de préparer un repas en pensant aux convives qui ne mangent pas de porc, ne boivent pas d’alcool ou ne mangent pas de viande. Au début c’est difficile mais on s’y habitue.

J’ai l’impression que les magazines sont en train d’habituer les lecteurs à leur livrer selon une périodicité que je ne parviens pas encore à identifier, mais certainement identifiable, des articles constitués d’un alignement de lieux communs sur le sujet.

On connaissait les spécial minceur à l’approche de l’été avec des régimes plus farfelus les uns que les autres, maintenant il va falloir se faire aux spécial black.

Ce phénomène ne constitue pas un problème en soi dès lors que l’on en retire quelque chose. Je veux dire, dès lors que les dossiers en question nous apportent quelque chose même infime, à défaut d’être éminemment instructif.
Je ne sais pas moi, une véritable prise de position sur le sujet consigné dans le pot autour duquel ces médias tournent. Un sujet pourtant facile à formuler : la mode est-elle raciste?

Une fois qu’un article aura réussi à répondre à ce sujet, on pourra dire que la boucle est rebouclée, parce que jusqu’à présent on continue dans le « no more black », vous savez, le défrisage dont je vous parlais plus haut.

Cette semaine c’est donc ELLE qui s’y colle avec un article signé Philippe Trétiack, intitulé de façon originale… le come-back des blacks. Je vous dispense d’un laïus dessus, rien n’y est dit. Je remarque tout de même que ce Monsieur maîtrise l’art du pot-pourri (texte, photos et citations confondues) mais j’aimerais juste lui signaler qu’il ne faudrait pas non plus pousser mémé dans les orties : Katoucha, Alek Wek, Iman Bowie, non ce n’est pas vraiment la même période, même si on parvient à glaner deux ou trois photos dont les légendes chronologiques l‘attestent.
En parlant de Katoucha, pourquoi ne pas lui avoir consacré un chouïa d’une de ces fameuses pages ébène?

Bref, pour que mon tour d’horizon de la presse épicée soit complet, je dois également mentionner le magazine Chocolate qui titre Beauté Black. Je vous laisse en parler car je ne l’ai pas lu.


I say NO, no no!
Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

8 Commentaires

  • Reply Oriane

    Je suis d’accord avec toi sur le mot « Black ». C’est vrai que le mot « Noir » a presque pris une connotation péjorative, et on se demande pourquoi…

    21 octobre 2008 at 22 10 56 105610
  • Reply James Bort

    Bonjour miss,Je découvre ton blog et j’en suis ravi. Merci pour le commentaire. « Bouffeuse de vie », j’aime beaucoup ce terme.A très vite et Carpe Diem.James

    22 octobre 2008 at 12 12 15 101510
  • Reply donutsbaby

    « Come back des blacks » en plus jeu de mot facile et ridicule… J’suis d’accord sur le mot « black », mais pas sur le fait que pour les gens il est plus simple. J’en parlais pas plus tard que la semaine dernière, et il s’est fait que plusieurs personnes trouvaient le mot « black » assez « agressif » ; je t’avouerais que j’ai été très étonnée, et j’ai apprécié!Décidémment, je ne me lasse pas de ton blog 🙂

    22 octobre 2008 at 12 12 35 103510
  • Reply Anonymous

    je ne suis pas très à l’aise avec le terme black ! sans doute parce que j’ai été éduqué en afrique et chez nous on utilise le terme NOIR et pas black! en tous les cas je suis francophone et j’adore qu’on me traite de noire.après tout c’est juste une question de langue.

    22 octobre 2008 at 18 06 52 105210
  • Reply Black Daily

    L’article de Chocolate fait un état des lieux tres positif du regard que porte la société sur la beauté noire.Il parait donc que la beauté de la « femme ethnique » (je cite..) commence a etre reconnue.Pour eux la preuve est faite par la une de vogue special noires, la presence de beyonce et kerry washington chez l’oreal ( ..meme marque qui il y a qq mois a blanchit beyonce sur une pub avec sa perruque blond venitien…..) et il paraitrait qu il y a de plus en plus d’operations pour elargir et epaissir les levres…et on termine par une phrase de valerie bègue , miss france 2008 qui se dit « fière de representer son peuple de couleur »…..pour ma part je trouve l’article tres leger et les exemples ridicules. le seul interet de ce dossier « beauté black » ( meme entre noirs on n’ose pas dire noire…..) c’est la presentation de qq modeles noires (j’en ai decouvert certaines) Kinéée diouf, atong arjok.etc….plus de tres jolies photos mode d’un mannequin nommée sonja wanda.

    22 octobre 2008 at 19 07 15 101510
  • Reply D.

    Merci James et Donuts j’ai hâte de te lire de nouveau.Il y a un véritable problème avec cette histoire de « black » qui ferait plus fun, moins agréssif et j’en passe.Merci monsieur ou mlle (?) Black Daily pour ces précisions, cela ne me surprend plus. C’est malheureux mais je ne lis plus la presse estampillée « afro ». Suaf bien entendu celle US de temps à autre.

    22 octobre 2008 at 19 07 25 102510
  • Reply Black Daily

    je suis une nana! lolmoi je suis « obligée » d’acheter les mags afro histoire d’alimenter mon blog.mais depuis peu je ne le fais que quand il y a un article « interessant » ou un dossier special.(sauf amina que je telecharge « gratuitement »)

    22 octobre 2008 at 20 08 37 103710
  • Reply stilettostetico

    Avec l’usage systématisé du terme « black », je crois qu’On est vraiment dans le « politiquement-correct », frilosité hypocrite mâtinée de fausse bonne-conscience . . .A Bientôt, Antoine

    27 octobre 2008 at 11 11 53 105310
  • Répondre à donutsbaby Annuler la réponse.