Follow:
Non classé

Quand Harry ne rencontre pas Sally





Prémisses du printemps obligent (où est le rapport?) , ceux qui sont seuls se réveillent et chacun semble chercher sa moitié.
Certains s’inscrivent dans un club pour pratiquer une activité physique collective(ça existe encore ça?)et d’autres s’en remettent au hasard ou à la magie d’internet.

Et puis il y a ceux qui pensent déjà comme un seul, se collent tellement qu’ils finissent par se ressembler( feu Thomas Hugues/Laurence Ferrari, Will Smith/Jada Pinket, feu? Rhianna/Brown).Tout irait parfaitement dans le meilleur des mondes si nos tourtereaux prenaient un tant soit peu conscience qu’ils ne vivent pas sur une île déserte, privés de tout tels des candidats de l’île de la tentation sans tentateurs.

Il semblerait que pour certains on entre en couple comme on entre dans le KGB, en faisant le deuil de son passé.

Ce post chers amis est une bouteille à la mer, aussi ringard que la scène du ponton dans Titanic, un SOS adressé à une personne qui semble désormais suivre le programme de protection des amoureux témoins.

« Pour vivre heureux, vivons cachés ».

Ha ha je fais moins la maligne moi avec mes proverbes à deux balles.

La vérité c’est qu’un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Hey,les amoureux, si vous êtes si heureux que ça, faut pas garder tout ça pour vous, faut faire tourner, dès fois que ça serait contagieux vot’ truc!

Non mais sérieux, telle la chèvre de monsieur Seguin, j’ai passé des appels téléphoniques, organisé des manifs, même fait des sitting au pied de votre nid d’amour, mais rien n’y fait. Mon téléphone continue à pleurer désespérément nos conversations au cours desquelles on parle tellement que l’on a plus rien à se dire au bout de 3h, du coups on se contente de dire en plein milieu d’une phrase « Bon bah je te laisse hein! »

Non mais sérieux quoi, reviens Léon, j’ai les mêmes à la maison!
En plus pour une fois que j’ai pleins de trucs à te raconter et encore suffisamment de forfait.

La retraite amoureuse c’est définitivement pas mon truc.
Heureusement que nous sommes en février et qu’Oscars obligent, je suis en mode (home) cinéma.

D’ailleurs je me rends compte qu’hormis les couples Burns/Albright de Quand Harry rencontre Sally et Barret/Cavalleri de Love Story, tous les autres couples soit disant mythiques du cinéma sont quand même un brin ringards et d’ailleurs les films en question ont souvent (très) mal vieilli.

Ne me dites pas que vous ne vous faites pas c. devant 9 semaines et demi!
Non?

La vérité c’est que je hais les couples qui me rappellent que je ne suis…(pour la peine tu ne saura rien!)

Rien à voir(ou si), mais je trouve que Directeur de la photographie, c’est juste l’un des plus beau métier au monde!

Partager
Plus Ancien Plus Récent

4 Commentaires

  • Reply Anonymous

    Sally, je veux bien te rencontrer moi…mais tu as mal au talon.A+Harry Roselmack

    20 février 2009 at 10 10 33 02332
  • Reply D.

    Harry Roselmack, c’est donc toi qui as ma pantoufle de verre?

    20 février 2009 at 11 11 23 02232
  • Reply nubiennes

    Tu oublies « lover’s concerto,windstruck,my sassy girl,the classic,il mare,full house,sorry i love you  » .^0^y il y a de quoi faire lol.

    20 février 2009 at 12 12 29 02292
  • Reply djé

    ce post me parle tellement…! très belle bouteille à la mer!

    20 février 2009 at 14 02 25 02252
  • Laisser un commentaire