Follow:
Lecture

Rendez-Vous de Christine Angot


« Deux personnes faites pour s’aimer s’étaient rencontrés mais ça ne s’était pas fait. Voilà. C’est l’histoire »

Christine Angot est de ces écrivains- à l’instar de Michel Houellebecq ou de Virginie Despentes- que l’on adore détester.
Des écrivains dont les romans ont un effet d’acide sulfurique renversé sur leur réputation.
Parfois je me demande si l’on parle encore de littérature.
C’est justement ce qui est reproché à Christine, de parler trop vrai et moins littéraire.

Comme c’est souvent le cas des lectures qui me choisissent, j’ai abordé ce roman sans rien savoir du personnage et de ce qui lui est reproché de manière récurrente.
Je ne pense pas que ça aurait altérer ou atténué ce que j’ai ressenti à la lecture de « rendez-vous »
Une impression de réalisme parfaite, au-delà du déjà lu, une réelle sensation de déjà vécu que j’ai ressenti pour la dernière fois à la lecture du « roman des jardins » du bien nommé Alexandre Jardin.

Rendez-vous c’est l’histoire d’une femme qui devient le cauchemar d’un homme indécis, immature et narcissique, c’est une femme amoureuse.
Dans ce roman elle décrit avec brio dans un style d’écriture extrêmement factuelle, les ressorts mais aussi les revers du sentiment amoureux.
Un sentiment sur lequel finalement nous n’avons pas prise.
Ce roman est un exutoire, une mise à nue, la dissection d’une relation qui est entrain de se dérouler au moment où on la lit.
Un écrivain dont l’écriture traduit la personnalité, ça ne peut pas plaire à tout le monde.
Les scènes de vie et surtout d’amour sont décrites avec beaucoup de précision dans un vocabulaire très cru, trop cru?
A la limite du vulgaire pour certains.
Je peux le comprendre mais c’est à mon sens le particularisme de la littérature contemporaine.

L’odeur de souffre sur laquelle s’ouvre le roman qui donne la désagréable impression de lire une nouvelle fiction-réalité d’un écrivain qui aurait couché avec quelques personnalités que l’on est censé connaître nous commun des lecteurs, s’estompe progressivement avec la rencontre.
Le type de rencontre qui vous fout votre vie en l’air pour quelques années.
C’est l’histoire d’un rendez-vous, tout le reste est accessoire.

Partager
Plus Récent

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply Florence

    Merci pour ce blog qui m’a fait comprendre que la vie doit être vécu telle qu’elle est. En lisant les articles de ton blog, je comprends que la vie peut être belle, si on choisi qu’elle est belle et qu’on y vit humblement et sans chichis.
    Pendant que j’écris ce commentaire, je vois que tu as accouché en plus. Félicitation ma belle.

    Je souhaite de gros bisous à vous tous, surtout au petit bébé. 🙂

    28 novembre 2016 at 21 09 40 114011
    • Reply D.

      Bonsoir Florence, tu ne peux pas savoir à quel point ton commentaire me touche. Si mon blog te permets de realiser cela alors je suis comblée…Merci à toi

      28 novembre 2016 at 21 09 55 115511

    Laisser un commentaire