Follow:
Non classé

This is (exactly) it!

Un film qui fait couler autant d’encre sans qu’aucune image ou aucune info sur son contenu exact n’ait filtrée, il fallait bien qu’il soit consacré à un artiste qui a révolutionné l’histoire de la musique contemporaine.
C’était le moins que l’on puisse faire j’ai envie de dire, pourtant certains ont cru bon de dénoncer ce qu’ils considéraient comme un moyen supplémentaire d’exploiter l’image d’un artiste qui paradoxalement aura été l’un des plus médiatisé du 20e siècle.

This is it, le film de trop ont sous entendu certains médias dont les chroniques traduisaient plus la frustration du manque de signes à se mettre sur l’écran que l’indignation véritable.

Indignation somme toute compréhensible face a une distribution qui annonçait une durée de deux semaines à l’écran et pas une de plus pour un docu traitant de la vie(ou pas) d’un des artistes les plus généreux du monde.
Pourquoi une durée si courte, pour faire plus de buzz et donc plus d’entrées et donc plus d’argent?

Qu’a cela ne tienne, l’argent n’ayant pas d’odeur ni de couleur, le public ne s’est pas fait prier pour se presser dans les salles obscures et sanctionner le documentaire de Kenny Ortega d’une salve d’applaudissements.

Etant pour ma part restée insensible aux pseudos débats éthiques, j’attendais avec une impatiente et une fébrilité non dissimulées un trou dans mon emploi du temps trop peu clément ces derniers temps pour m’offrir une dernière danse avec celui qui m’a donné le goût des concerts bien faits.
Nous y sommes: l’amour de la scène.
Je pense que cet amour est aussi fort pour celui qui s’y produit que pour ceux qui assistent au spectacle.
Depuis ce soir de 1988 où Michael Jackson m’a offert le tout premier show de ma vie, je n’accorde mon crédit inconditionnel, mon fanatisme qu’aux artistes que j’ai vu sur scène.
La scène, voilà un bien grand mot!

A moins d’être soi même artiste, qui sait finalement ce que cela recouvre, les responsabilités que l’on endosse lorsque la date est fixée, les tickets imprimés et la promotion lancée?
Qui plus est pour un artiste de l’envergure de Michael Jackson.
Cela va sans dire, mais c’est bien de le dire.

This is It.

Çà n’est pas autre chose, l’envers du décors: Un casting aussi géant qu’exigeant, des heures et des heures de répétitions faisant fi de la fatigue et du stress qui se lit dans les regards et dans la réserve de MJ qui après des années de règne sans partage sur la pop musique connaît toujours autant ses gammes et sait qu’au delà de la prod, ceux à qui ils faut plaire ce sont les fans, ses fans, ceux qui n’ont jamais failli malgré l’acharnement médiatique et les histoires sordides.

This is it: un magnifique cadeau pour ceux qui n’avaient aucun espoir d’assister au show et pour ceux qui devaient y assister, et surtout pour ceux qui ont contribué pendant plusieurs mois à ce qui devait être l’ultime révérence du King of Pop.
D’une certaine façon ce documentaire aura permis a l’artiste de mourir sur scène et ça pour un artiste qui y est né, ça n’a pas de prix.

Partager
Plus Ancien Plus Récent

3 Commentaires

  • Reply nubiennes

    J'y suis allé la semaine dernière ^^.
    Certe c'est un documentaire mais j'avais lu beaucoup de bulletins qui disaient qu'il y avait des heures et des heures de vidéo HD .Qu'elle fût ma surprise de découvrir des images presque flou devant l'écran lors de certains passages .La version de Thriller en 3D aurait pu être fini pour la sortie de This is it .Le règne du fric vite fait bien fait c'est tout ce que m'a inspiré ce film .Étant fan je ne peux pas dire que je n'ai pas apprécié mais je reste sur ma réserve pour This is it .Ils ont gardé beaucoup d'images en réserve et nous ont servit des restes .Je l'ai vu 3 fois en vrai au ciné et en stream .Après la polémique « This is not it » je ne sais plus .Je suis resté sur ma faim .Après analyse e ne vais ni acheter le dvd ni l'album tombé du camion que j'ai sur mon mp4 pour les démos et planet earth . »On y est »Je ne sais plus si j'achèterai encore dans le futur un produit MJ pour que cet argent tombe dans la poche de vautour comme Ortega qui a mis son nom aussi gros que MJ dans le documentaire c'est pour dire la mégalomanie du personnage .
    Il suffit d'observer le comportement de MJ face à ce personnage il le remettait constamment à sa place « c'est moi qui donne le top ,c'est moi qui décide quand ça commence  » lui disait MJ .

    11 novembre 2009 at 15 03 29 112911
  • Reply fool

    Ton article est très bien écrit! Tu me fais presque regretter de ne l'avoir pas sur grand écran….mais je pense que pour une des rares fois dans ma vie j'achèterais le dvd de this is it du moins le coffret et tout le tralala qui seront en vente très sûrement prochainement

    14 novembre 2009 at 12 12 41 114111
  • Reply D.

    Des heures et des heures de video HD nubien?!
    faut pas non plus demander la lune!
    Kenny Ortega n'a pas non plus inventé le docu fiction pour nous refourguer This is it!
    C'est un genre qui a et qui aura toujours sa place au cinema.
    Heureusement que nous sommes tous restés sur notre faim, car je ne pense pas que THIS IS IT avait pour vocation de mettre un point final à la legende MJ;
    Faut arreter deux secondes de jouer les biens pensants, moi je suis fan de MJ depuis mon plus jeune âge et c'est grâce a des docu de ce type, aux cd collector, aux livres retracant l'histoire de tel ou tel album que j'ai pu nourrir ma passion. Aux cassettes piratees aussi vendues au marché central de yaounde et aux posters sans copyright…
    le pb c'est pas d'exploiter ou non l'image d'un artiste, c'est ce qu'on fait de cette image.Si comme tu le penses Ortega s'en ait mis plein les poches et qu'il a au passage rendu le sourire a des millions de personnes ou est le mal.
    Que dire de Marylin et Elvis alors?
    Si il n'y avait pas eu d'exploitation commerciale je ne serai pas non plus fan de Marylin.
    Je n'acheterai pas de numero ou d'edition special d'un livre ou d'un magazine consacre a MJ parce que toutes les photos qui y figurent je les ais déjà eu dans ma chambre.Jusqu'a THIS Is it, il n'y avait plus rien d'inedit sur MJ, alors oui j'acheterai le DVD pour que mes enfants puissent savoir c'est quoi un vrai artiste, c'est quoi une vraie tournee…

    15 novembre 2009 at 9 09 01 110111
  • Laisser un commentaire