Follow:
Voyages

Yaoundé express

Un moment que je n’étais pas venue par ici…Et pour cause, je vous ai lâchement abandonné pour retourner à Yaoundé ! Un voyage court mais Ô combien intense, puisque mon frère se mariait-le premier de la fratrie à convoler, ce n’est pas rien !-et j’ai pu faire découvrir d’où je viens à mon homme. J’ai l’impression d’avoir vécu un milliard de choses lors de ce voyage et j’aurais tellement de choses à raconter que je ne sais pas par où commencer. Le mariage au Cameroun chez les betis (ethnie du centre) se passe en plusieurs étapes : la demande de main , la cérémonie de la remise de dot, le passage devant le maire (puis à Église pour ceux qui veulent) et enfin le mariage traditionnel qui se déroule dans le village du marié. Toute ma famille au complet (ou presque) a contribué à ce que cet évènement soit un véritable succès. Magique ! L’Homme s’est vraiment senti privilégié de vivre ça. Et moi donc !

L’Homme étant arrivé sur place avant moi a eu le loisir de visiter quelques coins emblématiques de la ville  dite « aux sept collines » (bien qu’elle en compte plus) sans moi, guidé par les hommes de la familles après avoir relevé quelques recommandationS dans son country guide Petit Futé. Cette période de l’année correspond à ce que les habitants appellent la « petite saison des pluies », qui correspond environ aux trois mois (de juin à septembre) qui précèdent la saison des pluies à proprement parler. Le temps est chaud mais l’on dépasse rarement les 25°C, humide et les averses quasi quotidiennes. C’est la période que beaucoup préfèrent à la chaleur assommante qui peut régner en saison sèche. Malheureusement cette période est également la moins propice aux voyage dans certaines zones du pays où le temps est carrément à l’orage quasi quotidien. Ainsi l’Homme a du renoncer à son projet tant attendu d’ascension du Mont Cameroun et nous avons préféré ne pas tenter la côte.

Qu’à cela ne tienne, nous avions fort à faire avec toutes ces festivitéS et Yaoundé est une ville qui ne manque pas de détours. Ni de sommets du reste, puisqu’il a fallu à l’Homme accompagné de deux guides chevronnés, un peu plus d’une heure pour atteindre le sommet du Mont Eloumden (1159m), l’une des « sept collines ». Verdict : « dépaysant ! » Même si au sommet déception de ne pas avoir une vue de la ville en raison des gros nuages gris omniprésents à cette période.

Moi je suis arrivée après toutes ces sensations fortes et j’ai souhaité (re)vivre des choses un peu plus…Humm comment vous dire…ORDINAIRES ! Bah oui quoi, participer à l’organisation d’un mariage de 600 personnes c’est déjà du sport, alors j’ai suggéré à ma moitié de lui faire découvrir des sensations plus douces mais non moins inoubliables de notre chère capitale.

Pour cela, rien de tel que d’emprunter l’un des taxis aux devises judéo-chrétiennes imprimées sur les pare-choc (un véritable concours de maximes je vous dit !) ! Vous demandez « une course » et vous avez votre chauffeur pour la journée, qui en général se fera un plaisir de compléter vos visites d’anecdotes souvent indispensables à la compréhension de ce qui apparaît pour tout habitant de pays développé (et non pas en « voie de « ), comme une véritable JUNGLE URBAINE !

Tenez en parlant de jungle, le Petit Futé s’est bien gardé de mentionner la visite du Jardin  Zoologique de Mvog-Besti dans les indispensables de la la capitale ! Le lieu n’est pas immense, mais il est aménagé de manière à ce que chaque espèce soit dans son environnement naturel. On y trouve des primates ( Chimpanzés, Mandrills, Drills, Singes verts etc.), des mammifères (l’effrayante Hyène-brrrrr-Une Gazelle, des Porcs-épics…) des reptiles (Crocodile, Tortues, Vipère, Pythons, Cobras et tous les trucs de la sorte que j’aime pas !), des oiseaux (Perroquets, Aigles- Cigognes, Canards sauvages, Autruches..), sans oublier le couple royal, les rois de la jungle et leur progéniture !!! Tous ces animaux proviennent des quatre coins du Cameroun.

Le jardin présente également un véritable intérêt botanique (mais nous n’avons malheureusement pas pu bénéficier de guide dans ce sens) car il renferme des essences forestières exceptionnelles, ne serait-ce qu’à vue d’oeil, mais également des essences ornementales et fruitières.

Après le Zoo direction le quartier de la Briqueterie, dit « La Brique »,habité en majorité par la communauté musulmane et réputé pour ses brochettes de viande que l’on appelle communément Soya. La viande ( Beauf, Mouton, Zebu, Chèvre) est mise en brochette et grillée sous les yeux des gourmands. On mange sur place ou à emporter, en oubliant surtout pas le poivre camerounais (l’un des meilleur au monde !) ou le piment en poudre !

Ensuite visite du monument de la réunification qui symbolise l’histoire de la formation du Cameroun. C’est LE monument de cartes postales. Pour la petite histoire : en 1961 le Southern Cameroon (sous mandat britannique)et le Cameroun oriental ou Cameroun français furent (partie de l’ancienne colonie allemande administrée par la France de 1916 à 1960) réunifiés pour donner naissance à la République fédérale du Cameroun. Cette dernière disparaitra à l’issue du referendum de mai 1972 pour laisser place à la République Unie du Cameroun(pour en savoir plus). Ces mutations ne se firent pas sans heurt…C’est à cette occasion qu’est alors érigé à Yaoundé ce monument oeuvre de l’architecte français Salomon, du sculpteur camerounais Gédéon Mpando et du père jésuite Engelbert Mveng. Le monument représente au premier plan un vieil homme avec 5enfants dans les bras, brandissant le flambeau national symbole de la liberté. Si on regarde la sculpture de profil sur la gauche on peut reconnaitre les contours de la carte du Cameroun.

Je ne pourrais pas vous parler de Yaoundé sans vous donner au moins une adresse gourmande et pas des moindre puisqu’on y sert le meilleur poulet DG que j’ai mangé de ma vie. Du poulet, des légumes frais, des bananes plantain, le tout relevé d’épices, que demandez de plus ? Demandez au taxi Parallèle Club, Mballa II (à l’entrée de la CRTV), à toute heure de la journée, vous y serez bien reçus (mais allez-y le soir pour l’ambiance musicale) ! ( Et si d’ordinaire vous souhaitez essayer à la maison, voici une recette facile à suivre)

Par bonheur, le village de mon père ne se trouve qu’à 25min de Yaoundé donc nous pouvons y faire un saut chaque fois que cela nous chante. L’occasion pour mon père de nous faire une visite guidée de sa cacaoyère et de nous donner un véritable cours sur la plantation du cacao, les différentes variétés etc. L’homme a ainsi pu goûter la fraîcheur et la subtilité de la pulpe de cacao. Une vraie douceur que l’on boulotte comme des bonbons.

Vous l’aurez compris, le Cameroun et moi c’est une grande histoire d’amour qui dure depuis 1993 ! Impossible de vivre à mes côtés plusieurs années sans souhaiter le découvrir tant j’en fait l’éloge.

Alors oui, tout n’y est pas parfait, il y aurait énormément de choses à améliorer/endiguer pour que chacun puisse s’y sentir bien et libre de s’y accomplir, mais cela viendra. A la question de savoir quand et comment, je reste persuadée que chaque individu qui souhaite le changement  doit d’abord incarner lui-même ce changement :  Be the change you want to see in the world.Mahatma Gandhi

En somme je préfère agir que de me perdre en conjonctures.

Je vais maintenant devoir attendre encore un peu pour retrouver le berceau de mes ancêtres (snif).

J’espère que la ballade vous a plu 🙂

Partager
Plus Ancien Plus Récent

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Reply Ms Bimbamboum

    Que de belles images! Un super voyage haut en couleurs! Cela me donne la nostalgie du Sénégal, il est temps que je fasse un petit saut à Dakar d’ici la fin de l’année peut-être? En tous cas merci pour les cartes postales et le voyage express!

    26 août 2012 at 17 05 57 08578
  • Reply Nappy knitter

    ouaaaouh, en tous cas merci pour le voyage express et les cartes postales! Un beau voyage qui me donne la nostalgie du Sénégal….Peut être d’ici la fin de l’année je croise les doigts ! Merci pour la ballade 😉

    26 août 2012 at 17 05 58 08588
  • Reply saavaane

    J’ai adoré cet article. J’aime cet amour que tu as pour ton pays.

    27 août 2012 at 17 05 41 08418
  • Reply D.

    @nappy knitter : contente que le voyage te plaise ! Moi aussi je ferais bien un tour au Sénégal tiens 🙂

    11 septembre 2012 at 19 07 11 09119
  • Reply De gryse ra phael

    Un beau pays a visiter et a recommender a qui veux faire un voyage

    25 septembre 2012 at 19 07 50 09509
  • Reply Tout benam nest pas nieman – Une Ngonda raconte…

    […] Camer, j’ai trouvé des articles intéressants sur d’autres voyageurs temporels comme moi  Voyeuse Temporelle 1 et Voyageurs temporels […]

    30 mars 2017 at 11 11 32 03323
  • Laisser un commentaire